Connexion [s'inscrire]
User :
Pass :
Mot de passe égaré ?

La Rumeur - L'ombre sur la mesure

Suite à mes pérégrinations dans le monde adolescent, c'est d...
* Tous les articles *

Tue-Loup

Ce n'est pas parce qu'on tue le loup et qu'on abat Merlin qu...
* Tous les gens *
 
 
We are a gaggle of volunteers and opening a brand new scheme in our community.
page web

*

16/11/17
We are a gaggle of volunteers and opening a brand new scheme in our community.
Your web site offered us with helpful information to work on. You have performed an impressive
activity and our entire community shall be grateful
to you.

POST - Le Joueur du Grenier débarque dans ton salon

  page web

*

06/01/17
tiens salut Pierre Emmanuel , je suis content de vous voir (je ne savais pas qu'il vous arrivait de parler de vous à la 3ème personne).

Je n'avais pas vu tout de suite votre commentaire qui était resté dans la tuyauterie du site (qui n'a jamais été vraiment terminé ; ce qui explique ce genre de désagrément facheux).

Pour vos chroniques, en effet, elles ont toutes disparu du site de C+. Sans doute un effet Bolloré. Du coup, la plupart des liens de cette news sont malheureusement caduques.

Avant que tout soit décimé, j'en ai tout de même sauvé quelques unes pour ma consommation personnelle... mais il est clair qu'il manque quelques épisodes à ma collec'

Sur ce, bonne continuation cher P-E-B et au plaisir de vous revoir.

PEOPLE - Celui qui est un sale con

 
Pierre-Emmanuel Barré
page web

*

15/12/16
Effectivement il recyle et pas qu'un peu. Mais bon c'est toujours drôle. par contre ses chroniques de Canal + sont introuvable même sur le site de la chaîne cryptée, c'est bien dommage.

PEOPLE - Celui qui est un sale con

 
Loïc charbonneau
page web

*

30/04/16
j'adorre tes video mes g j'amais eu la chance de jouer a un jeu platforme

POST - Le Joueur du Grenier débarque dans ton salon

 
Nelly

*

02/08/15
Lorsqu'on parle d'une personne en bien ou en mal, c'est qu'on s'intéresse à elle...

Peut-être que Jenn est une "pouf" mais vous vous y intéressez. Par pure jalousie ou méchanceté, je vous laisse choisir.

Actuellement Superbus à réalisé cinq album et en voie dans faire un sixième. De plus, je pense qu'ils s'en contre fiche l'oignon de votre blog à la con, car ils ont mieux à faire, eux!

Et vous, que faites vous ? Pas grand chose, de plus votre site est un bide à lui tout seul...

Sur ce, écoutez du Superbus et détendez-vous la nouille!

POST - La French Pouf

  page web

*

06/02/15
Ils en mettent du temps... sûrement pour la chandeleur ?

POST - Le complot rigolo de Charlie Hebdo

  page web

*

01/07/14
Je sais pas ce qui m'a pris, c'est venu comme ça.

POST - Scarlett Johansson l'introvertie

  page web

*

01/07/14
Wow un article ! c'est foufou (et c'était intéressant sisi)

POST - Scarlett Johansson l'introvertie

 
Jérôme

*

15/06/14
Tu m'as donné envie de réentendre certains morceaux que je connais peu ou pas des premiers albums. Mais je vais me rattraper.

http://www.musicme.com/Lofofora/albums/Memoire-De-Singes-3760068970512.html

POST - Lofofora et sa mémoire de fou furieux

  page web

*

13/06/14
Cher Jérôme, je suis ravi d'avoir contribué à t'envoyer une bonne dose de lofo dans les oreilles.

NB : http://www.deezer.com/track/305140


POST - Lofofora et sa mémoire de fou furieux

 
Jérôme

*

11/06/14
Je me suis "perdu" ici en cherchant à écouter 5h43 parce que, soudainement j'ai eu l'air en tête alors que ça fait des mois que je n'ai pas pris une dose de lofo dans la tête via les oreilles...

J'ai lu parce que le titre m'a rendu curieux et j'ai bien fais car je n'ai pas été déçu de ta chronique.

POST - Lofofora et sa mémoire de fou furieux

  page web

*

05/03/14
Georges, mais tu es vivant ? je suis content de te voir. Je t'aurais bien proposé des chips mais si tu veux mon avis, tu n'as pas plus de classe que de beurre au cul. Tu arrives avec 3 ans de retard, pas bonjour pas merci, tu confonds Orson Welles et Georges Orwell (bien que ce Georges là aurait aussi pu dire monde de merde) ... et tu avoues même n'être venu ici que pour cette sombre fanachiste de lady gogole. Tu es un sacré sans gêne.

Ce que je veux, c'est que tu t'excuses.

(et éteins ta clope)

POST - Lady Gogole

 
Georges Abitbol
page web

*

28/02/14
Cette série de commentaires, ainsi que la photo que vous arborez fièrement monsieur Kylord, sont, et contiennent autant, de références à un film dont je suis le personnage principale,et ce sans en avoir été avisé au préalable. En réponse au présent affront laissez moi vous citer mon ami George Orwells, ce joyeux larron qui a toujours le mot pour rire (ou pourris c'est selon) : "c'est du vol et du plagiat, et je n'aime pas trop les voleurs, et les fils de putes !"

PS : N'étant pas rancunier je vais quand même vous dire que je suis arrivé ici en tapant tout simplement "lady google" dans gogol, ou l'inverse je ne sais plus trop.

POST - Lady Gogole

  page web

*

23/11/13
Hé oui, preuve s'il en était encore besoin que la vie est un éternel recommencement.

Ton exemple a l'air d'être convaincant (en tout cas 7 mois après, je veux bien te croire) mais tu pars du postulat que le temps n'est qu'un seul axe unique et indivisible. Or, si on prend l'hypothèse que le temps crée une nouvelle réalité parallèle à chaque modification du passé en gardant les éléments du présent, l'histoire peut se tenir. Permettez moi de solliciter un ami philosophe pour illustrer l'idée :
http://www.dailymotion.com/video/xcgw1s_retour-vers-le-futur-extrait_shortfilms

Est ce que ce contre-argument que j'avance à renfort d'extrait audiovisuel a un sens ? Difficile à dire.

Mais j'insiste : à partir du moment où on voyage dans le temps, l'idée d'un début et d'une fin disparaît et finalement, dès lors, pourquoi chercher une logique dans tout ça ? (oui car déjà le voyage dans le temps ? sérieusement ? est ce logique en soi ?)

Du coup, ce n'est pas tant la véracité du voyage dans le temps en soi qui est intéressante dans un film, mais le prétexte qu'il constitue pour servir un message (l'identité, la trajectoire d'un homme, bruce willis furax d'être pris pour un has been).

Enfin, je ne dis quand même pas que Looper est un chef d'oeuvre en la matière.

POST - La vie est un éternel recommencement

  page web

*

13/11/13
ah ben merde j'ai fais F5 et ça a posté 2 fois (sigh).

POST - La vie est un éternel recommencement

  page web

*

13/11/13
Par exemple (oui j'ai mis 7 mois à trouver un exemple), si quand on mutile une personne dans le présent ça affecte directement la même personne dans le futur, par exemple, en lui coupant un doigt ou une jambe, cela signifie que la victime du sévice en question a vécu toute sa vie - de la première mutilation à la dernière - dans l'incapacité absolue d'être un tueur au service du méchant, et donc se trouve dans l'impossibilité de se retrouver dans la situation dans laquelle son moi futur est projeté dans le passé, et donc ne peut se retrouver en position de se faire mutiler dans le passé, et donc la scène se contredit elle-même de facto. Alors oui on peut faire abstraction de ce genre de logique dans un film sur le voyage dans le temps, sauf que là l'intégralité du film repose sur une succession d'illogismes à répétition du début à la fin et ça fait quand même beaucoup.

POST - La vie est un éternel recommencement

  page web

*

13/11/13
Par exemple (oui j'ai mis 7 mois à trouver un exemple), si quand on mutile une personne dans le présent ça affecte directement la même personne dans le futur, par exemple, en lui coupant un doigt ou une jambe, cela signifie que la victime du sévice en question a vécu toute sa vie - de la première mutilation à la dernière - dans l'incapacité absolue d'être un tueur au service du méchant, et donc se trouve dans l'impossibilité de se retrouver dans la situation dans laquelle son moi futur est projeté dans le passé, et donc ne peut se retrouver en position de se faire mutiler dans le passé, et donc la scène se contredit elle-même de facto. Alors oui on peut faire abstraction de ce genre de logique dans un film sur le voyage dans le temps, sauf que là l'intégralité du film repose sur une succession d'illogismes à répétition du début à la fin et ça fait quand même beaucoup.

POST - La vie est un éternel recommencement

  page web

*

12/05/13
Et ben moi j'ai vu tout juste 12 monkeys et le parallèle avec Looper est en fait assez confondant.

Ce visionnage m'a amené à l'interrogation suivante : doit on comprendre que tu préfères le fatalisme du déterminisme de 12 monkeys au nihilisme de l'arbitraire de Looper ?

C'est sûr que la poésie du premier fait cruellement défaut au deuxième mais de là à dénigrer totalement Looper... je ne te suis pas. Je reste curieux de savoir quels ressorts scénaristiques se trouvent contredits ?

Comment trouver que rien ne tient debout à un film qui parle de voyage dans le temps ? C'est vrai que le voyage dans le temps est en soi un outil scénaristique facile puisqu'il permet de tout justifier mais du coup, en quoi fournirait il moins de justifications à Looper qu'à d'autres films ?

POST - La vie est un éternel recommencement

  page web

*

10/04/13
Bon ben j'ai vu le film et pour citer Peter je dirais que c'était "totalement con". Chaque ressort scénaristique voit sa logique contredite par une autre scène du film, rien ne tient debout. Et la fin... convenue, prévisible, déjà faite.

Pour les voyages dans le temps post-apocalyptiques avec Bruce Willis je préfère de très loin un bon vieux 12 monkeys.

POST - La vie est un éternel recommencement

  page web

*

02/12/12
Die Art est un concentré de grands moments de débilités, de n'importe quoi rendu cohérent (enfin presque)... c'est du détournement total à laquelle je ne peux m'empecher de rendre hommage à la moindre occasion. Mozinor, si tu nous regardes.

Pour Looper, je ne garantis pas que tous les problèmes de logique soient levés à l'issue du flim. Mais ouais, faut tenter sa chance, y'a bien une réalité parallèle qui s'en satisfera.

POST - La vie est un éternel recommencement
Flux RSS
Des gens connus

Celle qui joue du violon

(sisi on le voit à un moment)

0

Une fois encore j'arrive après la bataille avec une belle découverte : Lindsey Stirling. Cette violoniste surdouée a repris des musiques de jeu vidéo et autres icônes de la culture geek (Star Wars, Lotr...), avec parfois un type qui fait des beuleubeuleu avec la bouche. Mais c'est surtout avec ses 2 albums qu'elle a cristallisé un art du violon qui transcende le moindre beat idiot de dubstep et permet au passage d’assommer moults zombies et autres cowboys. Sa maîtrise est parfaite, sans ombrage. Elle domine les éléments. Mais j'ai peur qu'elle se brise. Hors Shatter Me avec l'énervée Lizzy Hale, les collaborations sont souvent foireuses et pourtant de plus en plus fréquentes. Une telle virtuosité au service d'une production massive de soupe musicale est totalement angoissante. Normal que Lindsey en vienne à se poser des questions métaphysiques, mais quelle tristesse de la voir jouer un morceau 1000 fois entendus dans le métro et s'en remettre alors à Jésus parce qu’on l’écoute pas (alors qu'il suffisait de jouer autre chose et laisser ce Jésus là où il est)


Celui qui aime bien la pipe

Usul parle à ses chers contemporains

0

Usul est devenu mon mentor. Il a d'abord modestement élaboré des chroniques sur le jeu vidéo, avec une distance qui le distingue de la presse spécialisée partisane et une acuité qui le sépare du "journalisme" généraliste (qui massacre le jeu vidéo habituellement, à l'exception d'arrêt sur images). Il nous a remémoré de grands moments télévisuels (El Didou, Anne-Lise, spéciale dédicace). Il a introduit cette juste dose de réflexion philosophique dans les débats, en évoquant des thèmes aussi variés que la violence, l'humour ou le rêve. Il s'est moqué allégrement de la gente féminine et, là où c'est fort, avec sa contribution. Il a même charmé le sexe opposé sans vergogne. Désormais, il développe des analyses politiques à travers de savantes vidéos (tu ne t'intéresses pas à la politique ? tu devrais). Je n'ai jamais fait de commentaire de people aussi long. Usul je t'aime. Et puis je suis sûr que Drolyk s'entendrait bien avec Unul.


Celui qui va vous révéler un secret gratuitement car l'industrie du tabac le déteste

Alby's Hobbies

0

Alby a eu un parcours difficile. Se perdant d'abord dans des créations hasardeuses mettant en scène des licornes (ça n'a jamais rien donné de bon, enfin il me semble), il a fini par se trouver en réalisant de vrais chefs d'oeuvres tel son hommage au bilboquet (quelqu'un a le tel number de la brune de la vidéo?). Les plus grands talk show font désormais la promo de son film de ninjas (oui c'est l'émission d'une patate qui parle) et il réalise des montages bistrip avec les plus grandes célébrités. Forcément à ce stade, il ne lui restait plus qu'à produire une sex tape. Trop cool.


Celle qui rêvait d'un autre monde

0

Sponsor malgré elle de Monde de Merde™, Jennifer Ayache retrouve Superbus pour chanter un autre monde de Téléphone, hommage à peine dissimulé au susdit Monde de Merde™. Mais ça ne reste que du rock quoi. La reprise de Nirvana avec des paillettes était plus audacieuse.


Ceux qui faisaient du tourisme en Grèce

(et prédisaient les dégats de l'austérité avant l'heure)

0

Cette série abrégée des Chevaliers du Zodiaque est datée mais un tel cas d'école de détournement sous cocaine ne peut rester sous silence. Les mangas me sortent souvent par les yeux (qu'ils ont énormes) et l'astrologie me fait une sorte de fussoir mais ce dessin animé à l'imagerie ambiguë a carrément de la gueule vu sous cet angle. Moins frime que le remake d'Orelsan.


* tous les people *