Connexion [s'inscrire]
User :
Pass :
Mot de passe égaré ?

Tu sais donc pas que c'est pas bien le voyeurisme ?

Oui, le voyeurisme c'est vraiment pas bien. Alors si en plus...
* Tous les articles *

Orelsan

Orelsan est un rappeur issu de la banlieue caennaise. Wesh, ...
* Tous les gens *
  Bin purée, monde de merde... 4 
La télé, c'est beaucoup rigolo. On dirait qu'elle veut à tout prix rappeler le slogan de ce site alors que bon, c'est que un slogan quoi, faut pas non plus bloquer là dessus.

N'empêche que.

Figurez vous qu'en Inde et en Chine, ils ont tout compris, puisqu'ils se sont rendus compte que la femme était un objet très peu fonctionnel et donc très peu rentable d'un point de vue économique. Faisant preuve d'un bon sens évident, les familles de ces pays ont donc décidés de se lancer dans un gigantesque infanticide féminin à l'échelle nationale (cf ce film). Sans doute trop pris par leur ardeur à la tache, ils en ont oublié un fait notable. La femme, bien que très peu utile et embarrassante, dispose en effet d'une caractéristique unique : son sexe. Ce sexe permets entre autres d'assurer la pérennité de l'espèce. Alors problème. Grosse problem, comme dirait le badaud allemand bien préoccupé par cette situation alarmante.

A l'heure actuelle, deux solutions se présentent donc à la population. D'abord, il y a la possibilité d'arrêter de génocider les fillettes dans tous les sens. Cependant, priver tout un peuple du caractère ludique de cette activité, c'est le condamner à la morosité (voyez comme en France nous n'avons pas la pêche puisque nous pratiquons peu ce genre d'exercice). Et ça en Inde, ils le savent bien. Ils se pencheront donc sûrement vers la deuxième solution : reléguer les quelques femmes qui ont étonnement survécu jusqu'à l'age adulte à un rôle strictement organique. Elles compenseront le manque de reproductrices par un rythme de copulation accéléré qui devrait ainsi permettre à la population de garder une dynamique démographique convenable et une cohésion sociale solide (salut à toi jean louis) et, tout cela, selon le respect des traditions qui s'accommodent de cet état de fait de façon tout à fait surprenante.

Une autre info sympatoche est tombée dernièrement : sous la pression des laboratoires pharmaceutiques (qui, comme chacun sait, oeuvrent avant tout pour le bien-être de l'humanité), l'OMC a conjuré le gouvernement brésilien de stopper toute production de médicament générique, particulièrement ceux du traitement contre le SIDA. Le médicament générique, pour ceux qui ne le sauraient pas et qui n'ont donc surement pas de télé, ce sont ces médicaments fabriqués sur la base de la même molécule que ceux des laboratoires mais qui, justement, ne sont pas fabriqués par les laboratoires d'origine. Du coup, ils sont proposés à des prix nettement inférieurs, ce qui est tout simplement scandaleux dans le cadre de l'ordre économique global et de l'enrichissement naturel des puissants. L'OMC intervient donc juste à temps pour empêcher le Brésil de venir au secours des populations en difficulté qui, n'étant pas solvables, ne présentent évidemment aucun intérêt. Putain de pauvres.

Bon, ici sur monde de merde, je m'étais promis de ne pas tomber dans le déballage des problèmes mondiaux juste pour faire genre "ah putain c'est la merde, suicidons nous, mais d'abord je vais reprendre une bière". Mais que voulez-vous, l'actu nous rattrape.

Mais bon, c'est surtout quand on voit Sara Lelouch comme animatrice télé (en l'occurrence, au moment où je tape ces lignes, faisant office de pot de maquillage ambulant à "Top of the Pop" ) qu'on se demande franchement si ce monde a vraiment un sens.
Kylord @ 30/01/05 4 commentaires
  Tout le monde cherche quelque chose à faire 6 
Prototypes - le groupe dont je vais vous parler - est un groupe très sympa qui s'est fait connaître l'année dernière autour du single DANSE SUR LA MERDE QUI PASSE A LA RADIO. Excellent single, à la fois gentil et défoulant (et étrangement en phase avec mondedemerde.net).

Prototypes est constitué autour d'Isabelle Le Doussal chanteuse connue auparavant sous le nom de Bubble Star (oui c'est ridicule) et des deux musikos de Bosco, groupe dont je ne sais absolument rien et de toute façon tout le monde s'en fout. Le paradoxe de Prototypes est de faire de la musique efficace qui te rentre dans la tête dans la seconde, tout en se plaçant malgré tout en dehors des facilités de la musique mécanique et commerciale.

Mais Prototypes, c'est surtout un album dont j'aime beaucoup le titre : Tout le monde cherche quelque chose à faire. Entre rock et électro, à coups de guitares hachés et de rythmes bien foutus, la voix sublime d'Isabelle ( Ici ou peut être demain est magique) évoque des conneries en tout genre du quotidien avec une sympathie teintée de cynisme. Ok, ça se voit, j'ai pas mal scotché sur Isabelle depuis que j'ai découvert le clip de Danse sur la merde au hasard d'un zapping heureux. Vous voyez les filles, vous prenez un peu de son style, et pouf je tombe amoureux. C'est con l'amour hein. Mais je m'égare.

Revenons sur le groupe : commencer par choisir Danse sur la merde comme premier single n'est assurément pas le meilleur moyen de s'obtenir un consensus large auprès de la grande écoute. Pilonner en effet « DANSE SUR LA MERDE QUI PASSE A LA RADIO » n'est étonnamment pas du goût de la plupart des sociétés radiophoniques.

Mais justement, puisqu'on parle de manque d'humour, venons-en à cette petite polémique à laquelle le groupe a été sujet : "POURQUOI ALORS VOUS SIGNEZ CHEZ UNIVERSAL LES PROTOTYPES VOUS ETES QUE DES VENDUS DE TOUTE FACON HEIN C'EST CA ! TOUS POURRIS !!!!". Effectivement, leur site officiel est même logé à l'enseigne Universal, ce qui casse un peu le charme il est vrai. Mais en même temps, la critique qui est faite à Prototypes est ridicule : dans Danse sur la merde, ils ne font que de s'amuser autour d'un constat évident ; bref ça s'appelle de l'humour, concept étrange s'il en est. On aurait certes préféré qu'un tel groupe signe chez un indépendant, ça aurait fait plus intègre tout ça, mais ceci n'a rien à voir avec ce qu'ils font (enfin j'ose le croire, hého quand même hein).

La comparaison avec le style des années 80 qui a été aussi faite, je la trouve assez mal placée : la ressemblance provient plutôt d'une inspiration parodique, c'est beaucoup moins premier degré qu'à l'époque, c'est léger, et c'est ça qui est génial.

Donc voilà, je vous recommande chaleureusement l'album. Prototypes a par ailleurs de l'actu puisque, comme c'est mentionné sur le site officiel, un nouveau clip est censé sortir tout prochainement autour d'un autre excellent morceau : Médicalement.

Au fait, comme je l'ai dit, si j'en suis venu à Prototypes c'est que j'étais tombé sur le clip de Danse sur la merde par mégarde. Par contre impossible de remettre la main dessus. Si quelqu'un avait moyen de négocier le clip en qualité acceptable quelque part, qu'il me contacte dans les plus brefs délais, ça serait bien gentil.
Kylord @ 27/01/05 6 commentaires
  Mais vous vous foutez de moi 1 
Il suffit que je consacre une énergie considérable pour mettre en place une rubrique de liens, et ayé, la plupart des blogs liés meurent dans d'atroces souffrances...

Bon faut réagir là. Alors les gens, vous prenez vos petites papattes là et vous allez là pour refaire des blogs de merde. humm, non, peut être pas, parce que derrière ça peut donner quand même ça (et dire que certains en ont après ces blogs-ci après... tout est relatif)

En même temps, les lois magiques de l'internet nous préservent.
Kylord @ 27/01/05 1 commentaire
  Mieux se situer face au monde (de merde) 0 
Le projet monde de merde se voit attribuer une rubrique liens et une rubrique FAQ (autrement appelée "keya ???") pour répondre aux interlocations éventuelles.

J'espère que tout ceci vous apportera entière satisfaction.
Kylord @ 26/01/05 0 commentaire
  Moi, j'aime l'allemand 11 

Mein Teil
Amour
Amerika
Los
Rammstein ? jamais écouté. Mais des avis ambigus sur leur dernière album ont attisé ma curiosité malsaine. C'est donc l'oeil distrait, la main innocente mais l'oreille tendue que je me suis penché sur le cas du dernier Rammstein, "Reise Reise". (Donc là on fait style que je passe des jours à faire des analyses très poussées). (Là on fait style que j'ai fini :) Ah ben ça le fait grave !

Loin de l'idée un peu nulle que j'avais de gros métal bébète ayant pour seule originalité la langue allemande, il s'agit plutôt d'un métal surpuissant; même s'il est vrai que c'est un métal assez modéré en termes de bruit à quelques exceptions près. En fait Rammstein, je pourrais dire que c'est du métal solennel si j'avais envie de me toucher et de m'inventer des étiquettes comme ça à l'arrache. Mais les étiquettes n'ont que l'importance qu'on veut bien leur accorder (oui les étiquettes n'étant pas un problème en soi contrairement à ce que peuvent dire tous ces révoltés de la télé, l'essentiel étant de savoir restituer leur signification toute relative).

Mais pourquoi du métal solennel ? Bin ça occupe bien l'espace, c'est clair, c'est carré. C'est évident sur Mein Teil par exemple, avec les chœurs c'est encore plus criant. Cela dit, c'est loin d'être une règle générale. Prenons un morceau comme l'excellentissime Los : ici on a une utilisation acoustique de la gratte pour servir une ambiance crépusculaire d'une présence tout bonnement hallucinante.

Mais l'album n'est pas seulement illuminé par ces seuls morceaux : Keine Lust nous secoue son ptit monde notamment avec des allusions sexuelles de drôle de nature au sujet des animaux (j'ai comme un doute sur la traduction des paroles que j'ai trouvé mais pourquoi pas après tout). Amerika nous fait sourire, surtout que l'aspect solennel est ici poussé ironiquement jusqu'au bout : AMERIKA ! AMERIKA IST WUNDERBAR ! coca cola ? JA WUNDERBAR ! wonderbra ? JA JA WUNDERBAR ! (Enfin bon keya ? moi je bois du coca, et les wonderbra j'ai rien contre a priori).

Amerika est suivi de Moskau, morceau beaucoup moins acerbe traitant de la capitale de ce charmant pays qu'est la Russie. Ca raconte que, même si c'est une ville dégueu Moscou, elle a son charme. Tout ça, ça fait un peu album soviétique du coup. D'autant plus qu'on retrouve dans Moskau l'utilisation du russe au travers d'une voix de manga assez kiffante. Bon après, la fin de l'album est un peu plus faiblarde à coup de chansons cucul dans le style Ohne Dich (traduisible par "AAAAAAH QUE FERAIS JE SANS TOIIIII MON AMUUUUUUR", ok, j'extrapole un peu) ou alors Amour. Hé oui, du français pour parler de l'amour car comme chacun sait, la France est le pays de l'amour où on s'aime tous et où on veut tous avoir des bébés ensemble.

Globalement, c'est du tout bon. En plus, des instruments pas forcément habituels comme l'harmonica ou l'accordéon (qui en d'autres circonstances ferait complètement pitié mais le métal a cette particularité de bien faire passer ce genre de largesse, un peu comme la cornemuse chez korn) donnent une dimension supplémentaire au tout. Sans parler de l'allemand et la façon géniale dont il est utilisé. Moi, j'aime l'allemand.
Kylord @ 20/01/05 11 commentaires
  De la guerre du Vietnam à la poésie amoureuse, il n'y a qu'un pas 2 
The Virgin Suicides, c'était le premier film de Sofia Coppola (oui oui, la fille donc de Françis Ford). Etonnament dans ce flim, rien qu'avec le titre et les 3 premières minutes, on connait toute l'histoire d'avance. Facile à résumer. Hé oui, c'est qu'il ne se passe strictement rien. Et pourtant, on suit le film de bout en bout avec une attention exacerbée. Parce que l'essence du flim est tout dans la qualité des évocations passées au travers de la situation, une situation particulière et pourtant révélatrice de maux très répandus. A cela, on ajoute une ambiance orchestrée par Air avec un talent incroyab, et on obtient un film d'une poésie touchante. Air pour la BO, ça le fait.

D'ailleurs, le syndrome est analogue dans le second flim de Sofia, Lost in Translation : on a aussi une situation de vie peu banale, et y se passe aussi vraiment queudalle. Et même quand il se passe quelque chose, ça n'est pas dit (je ne spoilerais pas mais tout ceux qui l'auront vu sauront de quoi je parle).

Mais concrétement, c'est quoi The Virgin Suicides ?
(attention là je crois bien que je vais spoiler comme un gros porc mais qui n'a pas vu ce flim ? qu'il se dénonce pour qu'il soit houhouter publiquement)
Pour faire un gros raccourci dégueulasse, on a Condition féminine + Mère égoiste et sécuritaire + Père qui n'assume rien = filles qui vont droit dans le mur. Et ça dans le mur, elles y vont bien, gg les filles. En fait, le nerf du flim se place dans le repli terrible d'une mère sur ses enfants. Ce repli terrible me fait penser à des paroles de Lofofora (mon nouveau défi pour 2005 : placer une citation de lofofora dans chaque news...nan je plaisante, faisez pas attention). Des paroles de lofofora, disais-je, qui se trouveraient ici appropriées avec une justesse formidable :

"OBLIGE DE RESTER ENFERME C'EST SUR
EN SECURITE ENTRE 4 MURS
TU N'POURRAS BIENTOT PLUS METTRE UN SEUL PIED DEHORS,
TU NE SOUPCONNES PAS CE QUE TE RESERVES LE SORT
TANT QUE SOUS TA PORTE, NE PASSE PAS ENCORE, L'ODEUR DE LA MORT"

A noter que Kirsten Dunst remplit à merveille son role d'ultime résistante, la coquine. Mais euh, Kirsten Dunst, 14 ans ? lol ? Faudrait quand même pas pousser... Ca me fait penser à la supair série australienne, "Hartley coeurs à vifs", où les acteurs jouent des lycéens alors qu'ils ont tous plus de 25 ans (euh oui on a pas toujours les références qu'on veut).
Kylord @ 15/01/05 2 commentaires
  Le petit chat qui fait yes 0 

Du nouveau ici bas : des chroniques, en l'occurence des chroniques musicales. On y décortique des albums pour y extraire toute leur saveur. Vous aurez compris que la musique dont il est question est de la musique qui tatane, de la musique dont le seul fait de savoir que certaines personnes ne l'ont pas encore porté jusqu'à leurs oreilles est terriblement frustrant.

Ainsi, tel un petit chat qui fait yes, monde-de-merde.net poursuit son évolution vers le sommet sacré de l'existence.



edit : les chroniques sont désormais aussi commentables. Comme ça, vous pouvez dire que je raconte n'importe quoi. Un peu comme quand je parle de petit chat qui fait yes ou de sommet sacré de l'existence. Enfin ça, c'est ici que ça se commente, pas dans les chroniques, sinon c'est vous qui faites n'importe quoi. Et c'est pas parce que les commentaires sont lancés que vous pouvez dire que Lofofora c'est pas génial. Parce que sinon j'irai faire pipi dans vos boîtes aux lettres.
Kylord @ 13/01/05 0 commentaire
  Extraits de la petite boite à images 8 
"Je pense que l'intelligence n'a rien à voir avec le football", là où c'est fort, c'est que c'est un footeux qui le dit, à savoir Ludovic Giuly.

Steevy au zapping : "les Tsunami, CA ME PASSIONNE" (à prononcer avec l'intonation du type qui y croit à mort) . Ce qui est intéressant avec ce genre de buvard existenciel dénué d'un quelconque embryon de réflexion, c'est que ce sont de très bons révélateurs de connerie. En l'occurence là, Steevy mets l'accent sur un sentiment assez bourgeois : les catastrophes ça met du piquant dans nos vies pathétiques, alors on se sent concerné, on a l'impression de vivre des trucs et tout. C'est même l'occasion d'être solidaire, génial, on peut donner de l'argent et avoir l'impression de participer à une immense oeuvre collective. Bien sûr, tout ceci est valable si les catastrophes sont loins. Si elles sont sur place, alors là pas cool, ça casse tout et ça fait mal, pas très sympa tout ça.

Enfin je ne saurai terminer cette news sans évoquer une information capitale : Brad Pitt et Jennifer Aniston se sont séparés. Hé oui. Angelina Jolie serait dans le coup. La salope.
Kylord @ 11/01/05 8 commentaires
  Trop Trop Con 26 
TTC maintenant, c'est des gens bien en place depuis la sortie de leur dernier alboum, Batards sensibles. Même qu'ils passent sur MTV. Alors TTC, c'est un groupe de hip hop à la base composé de trois mecs : T pour Tekilatex, T pour Tido, et C pour Cuizinier. Bonjour messieurs mais vous feintez là parce que derrière y'a des producteurs (j'aime beaucoup la signification artistique de ce terme) notamment ParaOne et Tacteel. Bonjour aussi à vous deux.

Alors pourquoi "Batards sensibles" ? Cuizinier : "hé bien parce qu'on est des batards... mais on est sensibles quand même", merci Cuizinier, un peu outerspace Cuizinier.
Bon, alors sensibles d'accord, ça veut dire que vous pleurez pour bambi quand elle perds sa maman ? Tekilatex : "non, parce que c'est la vie, et bambi faut qu'elle s'y fasse". Donc réalistes quand même, TTC.
Et sinon tido, ça boume ? Tido : "hummmmmmmhhh aaaaaahhhh". Apparemment Tido, il se prépare pour sa prochaine phase.

Mais passons au contenu intéressant de l'album. Déjà y'a plein d'électro partout, beaucoup plus que dans le précédént opus Ceci n'est pas un disque. Cela va avec plus de flows chantés qu'auparavant, particulièrement chez tekilatex. Au final, ça nous donne un contenu assez inégal : des morceaux musicalement excellentissimes comme Batards sensibles, J'ai pas sommeil, le chant des hommes.... Et d'autres assez merdiques comme lastest dance, je sais pas ce que fout ce morceau là tiens. Vous remarquerez que j'ai pris la peine de préciser "musicalement" car niveau des paroles, hé bien, globalement, c'est moins intéressant que dans Ceci n'est pas un disque. Parfois ça tient de la misogynie pas toujours défendable (qui peut, hélas, l'être mais là uhm limite). Parfois c'est trop longuement trash : exemple, Du sang sur le dancefloor, en meme temps c'est le concept du morceau qui veut ça mais bon... On a parfois l'impression de s'amuser dans un carcan un peu trop limité, bien loin de Ceci n'est pas un disque. Pis des fois, on comprends rien tellement c'est electrisé c'est ptet pour ça aussi.

Batards sensibles n'en demeure pas moins une oeuvre originale sympa, ce qui est déjà assez balaise en ces temps obscurs. Allez tous ensemble avec Cuizinier : "ASS ASS ASS ASS ASS ASS ASS ASS ASS !!" (ma, comment c'est poétique).
Kylord @ 07/01/05 26 commentaires
  Sur les starting-blocks 6 
Nous le constatons ici-même : 2005 démarre sous les meilleurs auspices. Toute l'équipe de monde de merde, dans la pleinitude de sa force intérieure, est prête pour se lancer dans l'aventure folle et insouciante du projet internet de grande envergure qu'est monde de merde, le site.
C'est pour cela que monde de merde, le site, mets d'entrée de jeu les bouchées doubles en cette nouvelle année.

Ce qui veut dire :
1 - Un portage total du moteur bancal confectionné par mes soins, de l'asp vers le php (avec au passage un changement d'hébergeur). Ca ne veut dire peut être pas grand chose pour vous, mais pour moi ça veut dire beaucoup. Et avantage non pas des moindres, y'aura beaucoup plus de choses qui vont fonctionner, et qui pourront fonctionner. Ce qui m'amène au grand 2.
2 - Des nouvelles fonctionnalités qui tomberont régulièrement comme s'il en pleuvait. Des nouvelles rubriques, plein de contenu intéressant, des lecteurs multimédia intégrés, du chat au tac-o-tac, une interface optimisée pour un confort de navigation accrue, de l'interactivité, du SMS payant, des vidéos de cul... Ah non en fait, chui pas sûr pour tout, parce que tout procédé dit de "foutage de gueule" ne fera pas parti des prochaines nouveautés.
3 - UN NOM DE DOMAINE PUTAIN OUI, peut être pas encore actif au moment où vous lirez ces lignes, mais qui le sera d'un instant à l'autre. Vous pourrez désormais vous immergez dans votre monde de merde favori sur http://www.monde-de-merde.net

And now, rock & roll.

edit : AYE LE NOM DE DOMAINE IL MARCHE WEEEEEEEE

edit2 : hé non en fait ! il marche déjà plus

edit3 : et CA REMARCHE ! POUR DE BON ! ainsi se termine la saga du nom de domaine, en magnifique happy end
Kylord @ 03/01/05 6 commentaires
  Bonne semaine, bonne chimio. 2 
Pour mon premier post ici, je souhaite à tous et à toutes une année de merde avec un maximum de souffrance et d'occlusions intestinales.

Et là, je vais expliquer pourquoi : Chaque année, des gens meurent, souffrent, pleurent, repassent leur linge. Or, à tous ces gens, on a bien du leur beugler "bonne annééééééée !!!!" à tout bout de champ, non ? Et cela ne les a pas empêché de vivre de la merde.

Donc, oui, j'ose l'affirmer, prenant le risque de mettre en branle de profondes convictions séculaires populaires, souhaiter la bonne année ne sert à rien. ça ne fait pas guérir du cancer, ça n'aide pas à arrêter de fumer, ça ne bouche pas la couche d'ozone, ni le trou de la sécu, ni les petites chattes dures et étroites des collégiennes sud-coréennes, ça ne remplace pas le viagra ni le bifidus, ça ne rend pas plus intelligent, ça ne fait pas repousser les membres coupés et arrachés, ça ne rend pas la vue, ça ne donne pas de bonnes notes à l'école, ça ne fait pas baisser les tarifs des putes, ça ne donne pas un gazon vert et gras, ça ne tue pas Corinne Touzet, ça ne fait pas bouillir l'eau des pates, ça fait pas pousser la weed plus vite, ça ne donne pas de furoncles aux communistes, ça ne brule pas les Télérama, ça ne rend pas la viande de cheval meilleure.

Non, dire "bonne année", à part donner l'illusion d'une camaraderie sociale obligée, ça ne sert à rien. Etant contre ce qui nivelle les rapports humains par le bas, je souhaite à tous et à toutes, sans exception, une putain d'année de merde dans un beau monde de merde.

Salutations (de merde).
nicco @ 02/01/05 2 commentaires
Flux RSS
Des gens connus

Celle qui joue du violon

(sisi on le voit à un moment)

0

Une fois encore j'arrive après la bataille avec une belle découverte : Lindsey Stirling. Cette violoniste surdouée a repris des musiques de jeu vidéo et autres icônes de la culture geek (Star Wars, Lotr...), avec parfois un type qui fait des beuleubeuleu avec la bouche. Mais c'est surtout avec ses 2 albums qu'elle a cristallisé un art du violon qui transcende le moindre beat idiot de dubstep et permet au passage d’assommer moults zombies et autres cowboys. Sa maîtrise est parfaite, sans ombrage. Elle domine les éléments. Mais j'ai peur qu'elle se brise. Hors Shatter Me avec l'énervée Lizzy Hale, les collaborations sont souvent foireuses et pourtant de plus en plus fréquentes. Une telle virtuosité au service d'une production massive de soupe musicale est totalement angoissante. Normal que Lindsey en vienne à se poser des questions métaphysiques, mais quelle tristesse de la voir jouer un morceau 1000 fois entendus dans le métro et s'en remettre alors à Jésus parce qu’on l’écoute pas (alors qu'il suffisait de jouer autre chose et laisser ce Jésus là où il est)


Celui qui aime bien la pipe

Usul parle à ses chers contemporains

0

Usul est devenu mon mentor. Il a d'abord modestement élaboré des chroniques sur le jeu vidéo, avec une distance qui le distingue de la presse spécialisée partisane et une acuité qui le sépare du "journalisme" généraliste (qui massacre le jeu vidéo habituellement, à l'exception d'arrêt sur images). Il nous a remémoré de grands moments télévisuels (El Didou, Anne-Lise, spéciale dédicace). Il a introduit cette juste dose de réflexion philosophique dans les débats, en évoquant des thèmes aussi variés que la violence, l'humour ou le rêve. Il s'est moqué allégrement de la gente féminine et, là où c'est fort, avec sa contribution. Il a même charmé le sexe opposé sans vergogne. Désormais, il développe des analyses politiques à travers de savantes vidéos (tu ne t'intéresses pas à la politique ? tu devrais). Je n'ai jamais fait de commentaire de people aussi long. Usul je t'aime. Et puis je suis sûr que Drolyk s'entendrait bien avec Unul.


Celui qui va vous révéler un secret gratuitement car l'industrie du tabac le déteste

Alby's Hobbies

0

Alby a eu un parcours difficile. Se perdant d'abord dans des créations hasardeuses mettant en scène des licornes (ça n'a jamais rien donné de bon, enfin il me semble), il a fini par se trouver en réalisant de vrais chefs d'oeuvres tel son hommage au bilboquet (quelqu'un a le tel number de la brune de la vidéo?). Les plus grands talk show font désormais la promo de son film de ninjas (oui c'est l'émission d'une patate qui parle) et il réalise des montages bistrip avec les plus grandes célébrités. Forcément à ce stade, il ne lui restait plus qu'à produire une sex tape. Trop cool.


Celle qui rêvait d'un autre monde

0

Sponsor malgré elle de Monde de Merde™, Jennifer Ayache retrouve Superbus pour chanter un autre monde de Téléphone, hommage à peine dissimulé au susdit Monde de Merde™. Mais ça ne reste que du rock quoi. La reprise de Nirvana avec des paillettes était plus audacieuse.


Ceux qui faisaient du tourisme en Grèce

(et prédisaient les dégats de l'austérité avant l'heure)

0

Cette série abrégée des Chevaliers du Zodiaque est datée mais un tel cas d'école de détournement sous cocaine ne peut rester sous silence. Les mangas me sortent souvent par les yeux (qu'ils ont énormes) et l'astrologie me fait une sorte de fussoir mais ce dessin animé à l'imagerie ambiguë a carrément de la gueule vu sous cet angle. Moins frime que le remake d'Orelsan.


* tous les people *