Connexion [s'inscrire]
User :
Pass :
Mot de passe égaré ?

Lady Gogole

J'ai bien hésité avant de parler de la gogole. De la pouf à ...
* Tous les articles *

Trust

Repense à toutes leurs années de service : impossible d'arrê...
* Tous les gens *
  Mais qu'est ce qu'on va faire de toi ? 8 

Bordel
Quelque chose dans mon verre
Miami
Fille à problèmes
C'est justement ce que je me demande à cet instant précis à ton sujet lecteur. Qu'est ce que tu veux que je fasse de toi là ? Tu me fais de la peine. Tu as tapé "merde" dans google, tu es tombé ici, et tu voudrais que j'occupe ton apathie généralisée ?

Pfff, très bien, on va t'inoculer de l'allégresse et multiplier ton quotient intellectuel. Comme le suggère Alister.

Parlons-en d'Alister. Voilà ce que je vais faire, lecteur : je vais t'écrire des trucs sur Alister et toi tu vas les lire. Ca marche ? Quoi t'es pas d'accord ? Non mais je te demande pas ton avis, respecte mon autorité ! tu lis et tu te tais !

Alors Alister, c'est un mec qui a un peu cafouillé dans la musique dans sa prime jeunesse. Entouré sans doute de copains un poil trop conformistes n'ayant pas persévéré dans la voie musicale, il a erré à droite à gauche. Il s'est penché alors vers l'écriture et a notamment participé à celle de skesches. Devinez pour qui ? Pour la Minute Blonde et cette grande allumée de Frédérique Bel. Alister a donc travaillé vraisemblablement avec cet autre auteur de la Minute Blonde qu'est Monsieur Pomme de Terre, une figure mythique du journalisme toto (notamment pour ses tests de jeux vidéos chez Joystick dans lesquels il pouvait parler de tout sauf de jeux vidéo). Lorsqu'on voit le style d'Alister et lorsqu'on connait un peu les pérégrinations de Monsieur Patate, on s'imagine bien l'ambiance assez folklorique des brainstorming de la Minute Blonde. Alister a aussi assuré pour Un Gars, Une Fille ; ce qui me fait dire que, outre son amateurisme certains pour les grandes blondes, il est bien rodé à l'exercice de la vanne au quotidien.

Mais passons outre ces divagations du passé et faisons un saut dans le temps pour arriver à ce qui est arrivé : la découverte d'Alister sous les spotlights avec son tube so modern Qu'est ce qu'on va faire de toi ?. Ce tube est admirablement bien ancré dans l'époque. Il évoque le désarroi d'une génération parentale qui n'a jamais été aussi désemparée face à une jeunesse assez zarbie (oui c'est de toi dont je parle lecteur, car je suis sur que tu es un jeune oisif incompris). Mais il évoque surtout l'infantilisation galopante de la masse populaire par les élites qui, inconsciente ou pas, est indiscutable. Le tout à chacun est dans une position béate à attendre ce qu'on pourrait bien lui dire de faire, cela en regardant par exemple les pubs de yahourt (là je pense à 99 francs) ou bien vidéo gag et là c'est quand même bien la déchéance (et là je pense au clip d'Alister qui n'est pas innocent).

Le tube Qu'est ce qu'on va faire de toi est la piste d'entrée de l'album intitulé à juste titre Aucun mal ne vous sera fait. Alister prend visiblement un malin plaisir à reprendre les lieux communs parmi les expressions d'autorité génériques. Mais il est vrai que l'album ne fait pas d'mal. Les morceaux s'inscrivent dans un style très dandy (miami, les filles...) qui pourrait faire penser à un Jacques Dutronc, le côté frime en moins. Car malgré le dandisme et le diletantisme affichés, cet Alister a une nonchalence sympathique qui le rend plus accessible que son grand frère des 70's. Enfin je dis ça sans connaitre, c'est peut être un grand connard va savoir.

Alister nous cause de trip nocturnes, de filles à problème (pléonasme ?) sur des musiques tantôt rock entrainant, tantôt mélancoliques, tantôt à la frontière de la variétoche. Plutôt globalement noire et défaitiste, l'atmosphère de l'album se relaxe dans une thématique à la sonorité conviviale : celle du bazar comme en témoigne les trois morceaux "Bordel", "Barnum" et "Désordre".

C'est sur que tout ça, ça va pas nous aider à faire quelque chose de toi lecteur. Bah qu'est ce tu veux, démerde toi. "C'est chacun pour sa gueule", me souffle Alister. "Mais qu'est ce que c'est que ce pays de branleurs ?", lache-t-il sardoniquement en partant.
Kylord @ 26/08/08
 
  page web

26/08/08
Après la déchéance de Mickey 3D, je suis content qu'un artiste talentueux reprenne le flambeau du chanteur français cynique déprimé sans trop de voix.

La chanson est drôle mais avec le clip c'est encore mieux. Clap clap pour cet article fort bien documenté.


  page web

08/09/08
cher site
j'ai l'honeur de vous atribuer le tropher majeur du "Site merdeique qui raconte des merde mais de vrais merde" voici les comentair des juris:
très belle prestation et belle presentation asser drole mais il ya toujour un mais le papier peint du site n'est pas convencanr veuiller le changer si vous voulez bien merci

note générale : 15.5/20
mention : BIEN


  page web

08/09/08
au nom de la rédaction (et du site), je vous remercie. C'est avec émotion que nous acceptons ce prix en tant qu'aboutissement de nos moutls efforts pour raconter de vrais bonnes merdes (nos merdes c'est pas de la daube).

De là à attaquer le papier peint, vous allez trop loin. Il a été l'objet de débats enflammés qui ont permis d'obtenir cette nuance de rose des plus travaillées (tendance pinard).

Je vois pas ce qu'on aurait pu faire de mieux.


  page web

08/09/08
Et il est très convencanr notre papier peint ! (même si personnellement, lors du dernier meeting du board, j'ai posé une mention pour une évolution vers un papier peint à fleur de lys aux alentours de 2012).


  page web

09/09/08
2012 me parait en effet une deadline raisonnable pour opérer un renouvellement de notre positionnement en matière de tapisserie web.


 
julien
page web

18/12/08
Avec toutes ses critiques, j'en déduit que déchichulien est vraiment un artiste hors du commun, une si grande stars jamais critiqué, c'est que ses création sont vraiment magnifique!


  page web

18/12/08
Vous devriez d'abord en déduire cher julien que vous êtes atteint de la maladie d'alzheimer car vous avez déjà clamé les mêmes propos incohérents. Mais justement, si tel était le cas, vous ne pouviez pas le déduire. Cruelle réalité.


 

19/12/08
Le papier-peint est à la limite du rose papier toilette... mais... juste un peu plus foncé pour nous rappeler un vin mal décanté...

j'avoue qu'il faut un sacré talent pour trouver cette nuance! Bravo kylord, je n'en attendais pas moins de toi :)

 
Nom
Email
Homepage
Commentaire
Recopier les chiffres pour valider :  

Etre alerté par mail en cas de nouveau commentaire :

Flux RSS
Des gens connus

Celle qui joue du violon

(sisi on le voit à un moment)

0

Une fois encore j'arrive après la bataille avec une belle découverte : Lindsey Stirling. Cette violoniste surdouée a repris des musiques de jeu vidéo et autres icônes de la culture geek (Star Wars, Lotr...), avec parfois un type qui fait des beuleubeuleu avec la bouche. Mais c'est surtout avec ses 2 albums qu'elle a cristallisé un art du violon qui transcende le moindre beat idiot de dubstep et permet au passage d’assommer moults zombies et autres cowboys. Sa maîtrise est parfaite, sans ombrage. Elle domine les éléments. Mais j'ai peur qu'elle se brise. Hors Shatter Me avec l'énervée Lizzy Hale, les collaborations sont souvent foireuses et pourtant de plus en plus fréquentes. Une telle virtuosité au service d'une production massive de soupe musicale est totalement angoissante. Normal que Lindsey en vienne à se poser des questions métaphysiques, mais quelle tristesse de la voir jouer un morceau 1000 fois entendus dans le métro et s'en remettre alors à Jésus parce qu’on l’écoute pas (alors qu'il suffisait de jouer autre chose et laisser ce Jésus là où il est)


Celui qui aime bien la pipe

Usul parle à ses chers contemporains

0

Usul est devenu mon mentor. Il a d'abord modestement élaboré des chroniques sur le jeu vidéo, avec une distance qui le distingue de la presse spécialisée partisane et une acuité qui le sépare du "journalisme" généraliste (qui massacre le jeu vidéo habituellement, à l'exception d'arrêt sur images). Il nous a remémoré de grands moments télévisuels (El Didou, Anne-Lise, spéciale dédicace). Il a introduit cette juste dose de réflexion philosophique dans les débats, en évoquant des thèmes aussi variés que la violence, l'humour ou le rêve. Il s'est moqué allégrement de la gente féminine et, là où c'est fort, avec sa contribution. Il a même charmé le sexe opposé sans vergogne. Désormais, il développe des analyses politiques à travers de savantes vidéos (tu ne t'intéresses pas à la politique ? tu devrais). Je n'ai jamais fait de commentaire de people aussi long. Usul je t'aime. Et puis je suis sûr que Drolyk s'entendrait bien avec Unul.


Celui qui va vous révéler un secret gratuitement car l'industrie du tabac le déteste

Alby's Hobbies

0

Alby a eu un parcours difficile. Se perdant d'abord dans des créations hasardeuses mettant en scène des licornes (ça n'a jamais rien donné de bon, enfin il me semble), il a fini par se trouver en réalisant de vrais chefs d'oeuvres tel son hommage au bilboquet (quelqu'un a le tel number de la brune de la vidéo?). Les plus grands talk show font désormais la promo de son film de ninjas (oui c'est l'émission d'une patate qui parle) et il réalise des montages bistrip avec les plus grandes célébrités. Forcément à ce stade, il ne lui restait plus qu'à produire une sex tape. Trop cool.


Celle qui rêvait d'un autre monde

0

Sponsor malgré elle de Monde de Merde™, Jennifer Ayache retrouve Superbus pour chanter un autre monde de Téléphone, hommage à peine dissimulé au susdit Monde de Merde™. Mais ça ne reste que du rock quoi. La reprise de Nirvana avec des paillettes était plus audacieuse.


Ceux qui faisaient du tourisme en Grèce

(et prédisaient les dégats de l'austérité avant l'heure)

0

Cette série abrégée des Chevaliers du Zodiaque est datée mais un tel cas d'école de détournement sous cocaine ne peut rester sous silence. Les mangas me sortent souvent par les yeux (qu'ils ont énormes) et l'astrologie me fait une sorte de fussoir mais ce dessin animé à l'imagerie ambiguë a carrément de la gueule vu sous cet angle. Moins frime que le remake d'Orelsan.


* tous les people *