Connexion [s'inscrire]
User :
Pass :
Mot de passe égaré ?

Cendrillon et la société géniale

Aujourd'hui, Jérôme Kerviel a décidé d'aller à la société g...
* Tous les articles *

Orelsan

Orelsan est un rappeur issu de la banlieue caennaise. Wesh, ...
* Tous les gens *
  Une bien obscure fascination du crépuscule 8 

Parfois il faut s'aventurer dans des univers troubles pour comprendre où va le monde. Et parmi les plus troubles de ces univers, il y a celui de la jeunesse.

C'est pourquoi j'ose m'aventurer le coeur éperdu dans les salles de cinéma obscurs diffusant la culture inspirant les djeunz. Inspirant peut être toi, djeunz ouf que tu es peut être.

C'est ainsi que j'ai fait face à
Twilight - Chapitre 1 : Fascination : le film de vampires pour enfultes en mal de romantisme.

Dans ma démarche désormais mythique de reporter total, j'ai recueilli des commentaires détaillés auprès de divers spectateurs à l'issu de la séance dans des entretiens très privés. En voici leur teneur.




Julie, 16 ans, lycéenne en seconde 8 du lycée St Pierre :

J'ai adoooorrrrrrrrrééé ! Les images sont supers belles ! Les acteurs sont vraiments bons, on ressent toute l'émotion qu'ils ont dans les scènes importantes. J'ai aussi beaucoup aimé la scène du base ball avec de la bonne musique et les effets spéciaux sont hallucinants !!! les vampires sont très classes et très beaux surtout Edward ;). Les filles, allez y avec votre copain, ca le fera réfléchir lol.



Guillaume, 24 ans, étudiant en école de cinéma :

Bon, Twilight se pose là en matière de film tape à l'œil et faussement sentimental. Les acteurs en rajoutent à chaque plan. La mise en scène est particulièrement vulgaire. La construction générale ne tient pas vraiment debout avec des plans-séquences à rallonge qui tombent là, au petit bonheur la chance, déconnectés les uns des autres.

Quant au scénario, parlons en : une héroïne, refermée un peu sur elle, avec des problèmes de famille, débarque dans un nouveau lycée et cherche plus ou moins à s'intégrer. Bien sûr, tous les élèves sont des grands teubés qui ne pensent qu'au bal de fin d'année. Or, l'héroïne tourmentée n'est attirée que par les spécimens du lycée qui sont - bien entendu ça tombe bien - les vampires du coin. De là s'ensuit des enchainements surréalistes qui, même sous le couvert d'un univers fantastique, peinent à trouver une crédibilité aux yeux du spectateur critique. Et je ne parle même pas de l'énormité de l'intrigue en termes de clichés scénaristiques américains. Hum.. trop tard, c'est fait.

On pourra tout de même accorder au crédit du film le jeu correct de l'actrice principal (à condition encore de le voir en VO) dont le personnage accepte tout de même de façon un peu surprenante ce qui lui tombe sur la tête. Mais ça doit être ça l'amour.



François, 58 ans, président d'un parti politique défaillant :
(NDR : Francois est bien un djeunz de la politique, d'où la présente intervention)

Il est vrai que Twilight est un film très stylisé avec une volonté de rendre la dramaturgie grandiloquente. Mais, bien au delà d'une Buffy contre les Vampires (NDR : ce Francois a des références stupéfiantes), ce film assume pleinement ce parti pris et ne se cache pas plus que de raison derrière une multiplicité d'allusions modernistes pour attirer le jeune sauvageon (hormis ce florilège bien inutile de voitures de luxe).

Outre les aspects esthétiques et la narration spécifique au film qui plaira plus ou moins selon les sensibilités, j'ai relevé des thématiques intéressantes, certes habituelles dans un film destiné à un public adolescent, mais dont le traitement mérite ici de s'y attarder. Il y a ainsi dans le désordre : le rapport à la mort (mourir pour les autres / mourir pour soi), l'emprise sexuelle (la gestion des premiers émois amoureux des deux protagonistes), la dualité du désir (protection / vampirisation)... Aussi bizarrement que cela puisse paraitre, l'histoire a beau prendre des chemins niaiseux évidents, l'évocation de ces problématiques interpelle.

Mais je dois vous laisser là, je viens encore de recevoir un texto d'un de mes députés qui veut se barrer de mon parti.



En espérant que ces divers avis choisis avec parcimonie vous aient apporté l'éclairage nécessaire sur Twilight, je reprends mes pérégrinations journalistiques équipé de mon petit baluchon.

Stay tuned.
Kylord @ 26/01/09
 
  page web

27/01/09
Ce François me rapelle quelqu'un.


  page web

28/01/09
Il aurait soi disant des projets ambitieux pour la France.


 

30/01/09
Sans aucune transitions, j'ai un scoop pour John : il paraitrait qu'au Nigeria, un voleur se serait transformé en chèvre alors qu'il volait une mazda ! Les autorités ont interpellé la chèvre en question et a été mise en détention.
Conclusion : méfiez-vous des chèvres voleuses de Mazda (surtout zuzu).


  page web

30/01/09
c'est quoi ta source ? Attention à John, il est un peu à cheval sur les principes de rigueur de journalimse, et vaut mieux pas qu'il s'énerve.


 

30/01/09
C'était dans un journal ce matin, je sais pas exactement quel journal, on m'a juste lu l'article.


  page web

30/01/09
http://fr.news.yahoo.com/55/20090127/tod-une-chevre-arretee-pour-vol-de-voitu-17baed7.html

NDRC : j'ai ajouté le lien html à l'adresse (service public style)


  page web

30/01/09
Le Nigeria peut se féliciter d'avoir une police qui garde la tête sur les épaules :

« La police garde, depuis, la bête en détention provisoire, en attendant de savoir ce qu'elle peut faire : "Nous ne pouvons pas confirmer cette histoire, mais nous gardons la chèvre. Nous ne pouvons pas baser notre enquête sur quelque chose de mystique."»
N.B. : suite à la dernière mise à jour de MdM, les commentaires n'étaient pas forcément enregistrés quand on validait.... j'ai corrigé cette blague douteuse de MdM. Toutes nos excuses, patati patata...


  page web

03/02/09
tiens luna merci, cet épisode chevresque m'a donné l'idée géniale de créer une fonctionnalité spéciale qui serait "Envoyer un fax à John". Comme ça, il pourrait traiter ces fax et faire les dépeches s'il veut bien se bouger le cul à faire autre chose que raconter des souvenirs sur son pieu.

 
Nom
Email
Homepage
Commentaire
Recopier les chiffres pour valider :  

Etre alerté par mail en cas de nouveau commentaire :

Flux RSS
Des gens connus

Celle qui joue du violon

(sisi on le voit à un moment)

0

Une fois encore j'arrive après la bataille avec une belle découverte : Lindsey Stirling. Cette violoniste surdouée a repris des musiques de jeu vidéo et autres icônes de la culture geek (Star Wars, Lotr...), avec parfois un type qui fait des beuleubeuleu avec la bouche. Mais c'est surtout avec ses 2 albums qu'elle a cristallisé un art du violon qui transcende le moindre beat idiot de dubstep et permet au passage d’assommer moults zombies et autres cowboys. Sa maîtrise est parfaite, sans ombrage. Elle domine les éléments. Mais j'ai peur qu'elle se brise. Hors Shatter Me avec l'énervée Lizzy Hale, les collaborations sont souvent foireuses et pourtant de plus en plus fréquentes. Une telle virtuosité au service d'une production massive de soupe musicale est totalement angoissante. Normal que Lindsey en vienne à se poser des questions métaphysiques, mais quelle tristesse de la voir jouer un morceau 1000 fois entendus dans le métro et s'en remettre alors à Jésus parce qu’on l’écoute pas (alors qu'il suffisait de jouer autre chose et laisser ce Jésus là où il est)


Celui qui aime bien la pipe

Usul parle à ses chers contemporains

0

Usul est devenu mon mentor. Il a d'abord modestement élaboré des chroniques sur le jeu vidéo, avec une distance qui le distingue de la presse spécialisée partisane et une acuité qui le sépare du "journalisme" généraliste (qui massacre le jeu vidéo habituellement, à l'exception d'arrêt sur images). Il nous a remémoré de grands moments télévisuels (El Didou, Anne-Lise, spéciale dédicace). Il a introduit cette juste dose de réflexion philosophique dans les débats, en évoquant des thèmes aussi variés que la violence, l'humour ou le rêve. Il s'est moqué allégrement de la gente féminine et, là où c'est fort, avec sa contribution. Il a même charmé le sexe opposé sans vergogne. Désormais, il développe des analyses politiques à travers de savantes vidéos (tu ne t'intéresses pas à la politique ? tu devrais). Je n'ai jamais fait de commentaire de people aussi long. Usul je t'aime. Et puis je suis sûr que Drolyk s'entendrait bien avec Unul.


Celui qui va vous révéler un secret gratuitement car l'industrie du tabac le déteste

Alby's Hobbies

0

Alby a eu un parcours difficile. Se perdant d'abord dans des créations hasardeuses mettant en scène des licornes (ça n'a jamais rien donné de bon, enfin il me semble), il a fini par se trouver en réalisant de vrais chefs d'oeuvres tel son hommage au bilboquet (quelqu'un a le tel number de la brune de la vidéo?). Les plus grands talk show font désormais la promo de son film de ninjas (oui c'est l'émission d'une patate qui parle) et il réalise des montages bistrip avec les plus grandes célébrités. Forcément à ce stade, il ne lui restait plus qu'à produire une sex tape. Trop cool.


Celle qui rêvait d'un autre monde

0

Sponsor malgré elle de Monde de Merde™, Jennifer Ayache retrouve Superbus pour chanter un autre monde de Téléphone, hommage à peine dissimulé au susdit Monde de Merde™. Mais ça ne reste que du rock quoi. La reprise de Nirvana avec des paillettes était plus audacieuse.


Ceux qui faisaient du tourisme en Grèce

(et prédisaient les dégats de l'austérité avant l'heure)

0

Cette série abrégée des Chevaliers du Zodiaque est datée mais un tel cas d'école de détournement sous cocaine ne peut rester sous silence. Les mangas me sortent souvent par les yeux (qu'ils ont énormes) et l'astrologie me fait une sorte de fussoir mais ce dessin animé à l'imagerie ambiguë a carrément de la gueule vu sous cet angle. Moins frime que le remake d'Orelsan.


* tous les people *