Connexion [s'inscrire]
User :
Pass :
Mot de passe égaré ?

L'instant Dual Pouf

On nous parle de politique à gauche, on nous parle de politi...
* Tous les articles *

Ultra Vomit

Coin coin attitude les rockeurs
* Tous les gens *
  Moi, j'aime l'allemand 11 

Mein Teil
Amour
Amerika
Los
Rammstein ? jamais écouté. Mais des avis ambigus sur leur dernière album ont attisé ma curiosité malsaine. C'est donc l'oeil distrait, la main innocente mais l'oreille tendue que je me suis penché sur le cas du dernier Rammstein, "Reise Reise". (Donc là on fait style que je passe des jours à faire des analyses très poussées). (Là on fait style que j'ai fini :) Ah ben ça le fait grave !

Loin de l'idée un peu nulle que j'avais de gros métal bébète ayant pour seule originalité la langue allemande, il s'agit plutôt d'un métal surpuissant; même s'il est vrai que c'est un métal assez modéré en termes de bruit à quelques exceptions près. En fait Rammstein, je pourrais dire que c'est du métal solennel si j'avais envie de me toucher et de m'inventer des étiquettes comme ça à l'arrache. Mais les étiquettes n'ont que l'importance qu'on veut bien leur accorder (oui les étiquettes n'étant pas un problème en soi contrairement à ce que peuvent dire tous ces révoltés de la télé, l'essentiel étant de savoir restituer leur signification toute relative).

Mais pourquoi du métal solennel ? Bin ça occupe bien l'espace, c'est clair, c'est carré. C'est évident sur Mein Teil par exemple, avec les chœurs c'est encore plus criant. Cela dit, c'est loin d'être une règle générale. Prenons un morceau comme l'excellentissime Los : ici on a une utilisation acoustique de la gratte pour servir une ambiance crépusculaire d'une présence tout bonnement hallucinante.

Mais l'album n'est pas seulement illuminé par ces seuls morceaux : Keine Lust nous secoue son ptit monde notamment avec des allusions sexuelles de drôle de nature au sujet des animaux (j'ai comme un doute sur la traduction des paroles que j'ai trouvé mais pourquoi pas après tout). Amerika nous fait sourire, surtout que l'aspect solennel est ici poussé ironiquement jusqu'au bout : AMERIKA ! AMERIKA IST WUNDERBAR ! coca cola ? JA WUNDERBAR ! wonderbra ? JA JA WUNDERBAR ! (Enfin bon keya ? moi je bois du coca, et les wonderbra j'ai rien contre a priori).

Amerika est suivi de Moskau, morceau beaucoup moins acerbe traitant de la capitale de ce charmant pays qu'est la Russie. Ca raconte que, même si c'est une ville dégueu Moscou, elle a son charme. Tout ça, ça fait un peu album soviétique du coup. D'autant plus qu'on retrouve dans Moskau l'utilisation du russe au travers d'une voix de manga assez kiffante. Bon après, la fin de l'album est un peu plus faiblarde à coup de chansons cucul dans le style Ohne Dich (traduisible par "AAAAAAH QUE FERAIS JE SANS TOIIIII MON AMUUUUUUR", ok, j'extrapole un peu) ou alors Amour. Hé oui, du français pour parler de l'amour car comme chacun sait, la France est le pays de l'amour où on s'aime tous et où on veut tous avoir des bébés ensemble.

Globalement, c'est du tout bon. En plus, des instruments pas forcément habituels comme l'harmonica ou l'accordéon (qui en d'autres circonstances ferait complètement pitié mais le métal a cette particularité de bien faire passer ce genre de largesse, un peu comme la cornemuse chez korn) donnent une dimension supplémentaire au tout. Sans parler de l'allemand et la façon géniale dont il est utilisé. Moi, j'aime l'allemand.
Kylord @ 20/01/05
 
 
huhu

09/02/05
[quote] Ohne Dich (traduisible par "AAAAAAH QUE FERAIS JE SANS TOIIIII MON AMUUUUUUR", ok, j'extrapole un peu) ou alors Amour. [/quote]

une écoute des précédents albums s'impose pour replacer ces chansons dans leur contexte.
rammstein fait des chansons cucu. haha.
et senshucht c'était de la pop c'est ça?


 
huhu

09/02/05
et Moskau commence par la phrase "moscou est une putain".

faut pas, le traducteur automatique de word


 
Kylord

09/02/05
huhu

concernant Ohne dich, il s'agissait surtout d'une remarque humoristique à base d'humour. Cela étant dit, il est vrai que le son n'empeche pas les paroles d'être ce qu'elles sont, s'échiner comme des psychopates sur des guitares n'empeche pas qu'on peut écrire des paroles cucul (en meme temps sur ohne dich j'ai pas trop cherché à savoir)

pour Moskau, c'est pas très cool de dire que je n'ai aucune rigueur journalistique et que je sais meme pas ce que je dis, même si ça peut arriver ok. Surtout que si tu n'avais pas voulu être de mauvaise foi, tu aurais remarqué que j'ai fait un lien sur un site de traduction de paroles, que je savais donc que la chanson commence par "Moscou est une putain". Et là je me cite (oh oui j'aime ça) : "même si c'est une ville dégueu Moscou, elle a son charme". Dans cette phrase, toute comparaison de "Moscou" avec "putain" ne serait pas totalement... inapropriée.


 
huhu

10/02/05
concernant ohne dich et amour, c'est que même si ca change bcp de leur style habituel, elles n'ont rien de chansons cucul.
et qu'entendre le chanteur de rammstein chanter "amour", et ben quand t'écoutes depuis 7 ans, ca te fait un trou, dans le cul même.

Puis ma remarque s'applique à tout ton texte : je le trouve bien, mais tu prends pas en compte les précédents albums.
"En fait Rammstein, je pourrais dire que c'est du métal solennel si j'avais envie de me toucher " leur avant dernier par ex est comme ça, mais Reise reise pas trop.
anyway tu te touches quand même si tu veux :)


 
Kylord

11/02/05
ouais exac' je ne prends pas en compte les précédents albums dans ce texte et pour cause : je ne les connaissais pas. Là je découvre petit à petit et en fait meme si je trouvais qu'on pouvait déjà parler de "métal solennel" avec reise reise, c'est encore plus frappant dans les albums précédents tutafé. Et d'ailleurs c'est vrai aussi qu'on se rends compte du coup de l'évolution du groupe avec reise reise, et ouais ca troue encore plus le cul

puisque tu parlais aussi de sehnsucht à un moment, engel, c'est trop beau ce morceau je pleure


 
huhu

11/02/05
le précédent, Mutter, est très porté choeurs/religieux, le Live aus Berlin est... parfait? mélodique et bourrin, rammstein quoi.
Et oui, Engel est magique, et la version anglaise poutre autant l'anus.
Et il faut voir le dvd de Live aus Berlin aussi, c'est, hmm, magique aussi.
d'ailleurs ils passent ce soir a coté de chez moi, et j'ai pas de places.
adieu donc je vais me pendre


 
Kylord

12/02/05
hummm, t'as l'air de bien aimer le groupe


 
Kylord

03/03/05
putain c'est vrai que c'est de la bonne came quand même


 
juju

29/03/06
ué mes c tro la bonbe rammstein


 
estelle
page web

21/05/06
ptite question Es ce que ramstein est diabolique ??? cra j'ai vu certaine de leur parole et je c'est pas trp suoi en penser ... repondé moi su rptiminoumouille@hotmail.fr merci davance !


 
kylord

23/05/06
ah, le poids des mots... Est ce que rammstein est diabolique ? sont ils des messagers de satan s'adonnant à des rites occultes entre 2 buffs bien bourrins ? Allons, soyons sérieux, ce n'est pas parce qu'on fait sniffer de la coke à blanche neige ou qu'on veut s'accoupler avec des animaux qu'on est pour autant diabolique.

Sinon, ce n'est pas la peine de laisser les mails de vos petits chatons, nous ne leur répondons pas personnellement.

 
Nom
Email
Homepage
Commentaire

Etre alerté par mail en cas de nouveau commentaire :


Flux RSS
Des gens connus

Celle qui joue du violon

(sisi on le voit à un moment)

0

Une fois encore j'arrive après la bataille avec une belle découverte : Lindsey Stirling. Cette violoniste surdouée a repris des musiques de jeu vidéo et autres icônes de la culture geek (Star Wars, Lotr...), avec parfois un type qui fait des beuleubeuleu avec la bouche. Mais c'est surtout avec ses 2 albums qu'elle a cristallisé un art du violon qui transcende le moindre beat idiot de dubstep et permet au passage d’assommer moults zombies et autres cowboys. Sa maîtrise est parfaite, sans ombrage. Elle domine les éléments. Mais j'ai peur qu'elle se brise. Hors Shatter Me avec l'énervée Lizzy Hale, les collaborations sont souvent foireuses et pourtant de plus en plus fréquentes. Une telle virtuosité au service d'une production massive de soupe musicale est totalement angoissante. Normal que Lindsey en vienne à se poser des questions métaphysiques, mais quelle tristesse de la voir jouer un morceau 1000 fois entendus dans le métro et s'en remettre alors à Jésus parce qu’on l’écoute pas (alors qu'il suffisait de jouer autre chose et laisser ce Jésus là où il est)


Celui qui aime bien la pipe

Usul parle à ses chers contemporains

0

Usul est devenu mon mentor. Il a d'abord modestement élaboré des chroniques sur le jeu vidéo, avec une distance qui le distingue de la presse spécialisée partisane et une acuité qui le sépare du "journalisme" généraliste (qui massacre le jeu vidéo habituellement, à l'exception d'arrêt sur images). Il nous a remémoré de grands moments télévisuels (El Didou, Anne-Lise, spéciale dédicace). Il a introduit cette juste dose de réflexion philosophique dans les débats, en évoquant des thèmes aussi variés que la violence, l'humour ou le rêve. Il s'est moqué allégrement de la gente féminine et, là où c'est fort, avec sa contribution. Il a même charmé le sexe opposé sans vergogne. Désormais, il développe des analyses politiques à travers de savantes vidéos (tu ne t'intéresses pas à la politique ? tu devrais). Je n'ai jamais fait de commentaire de people aussi long. Usul je t'aime. Et puis je suis sûr que Drolyk s'entendrait bien avec Unul.


Celui qui va vous révéler un secret gratuitement car l'industrie du tabac le déteste

Alby's Hobbies

0

Alby a eu un parcours difficile. Se perdant d'abord dans des créations hasardeuses mettant en scène des licornes (ça n'a jamais rien donné de bon, enfin il me semble), il a fini par se trouver en réalisant de vrais chefs d'oeuvres tel son hommage au bilboquet (quelqu'un a le tel number de la brune de la vidéo?). Les plus grands talk show font désormais la promo de son film de ninjas (oui c'est l'émission d'une patate qui parle) et il réalise des montages bistrip avec les plus grandes célébrités. Forcément à ce stade, il ne lui restait plus qu'à produire une sex tape. Trop cool.


Celle qui rêvait d'un autre monde

0

Sponsor malgré elle de Monde de Merde™, Jennifer Ayache retrouve Superbus pour chanter un autre monde de Téléphone, hommage à peine dissimulé au susdit Monde de Merde™. Mais ça ne reste que du rock quoi. La reprise de Nirvana avec des paillettes était plus audacieuse.


Ceux qui faisaient du tourisme en Grèce

(et prédisaient les dégats de l'austérité avant l'heure)

0

Cette série abrégée des Chevaliers du Zodiaque est datée mais un tel cas d'école de détournement sous cocaine ne peut rester sous silence. Les mangas me sortent souvent par les yeux (qu'ils ont énormes) et l'astrologie me fait une sorte de fussoir mais ce dessin animé à l'imagerie ambiguë a carrément de la gueule vu sous cet angle. Moins frime que le remake d'Orelsan.


* tous les people *