Connexion [s'inscrire]
User :
Pass :
Mot de passe égaré ?

De la belle musique de tueur

Un article pour la Saint Valentin ? Ça serait bien le premie...
* Tous les articles *

Paramore

Des jeunes émos qui posent autour d'une petite puce bien plu...
* Tous les gens *
  Le coup de froid de Blizzard 30 
Scandale sur la toile !
World of Warcraft - vous savez ce jeu de Blizzard là dont on parle un peu de partout - a beau être une putain de jeu, il n'en donne pas moins lieu à une censure assez gerbante.
En effet, moi-même et quelques joyeux camarades avions formenté le projet secret de créer une guilde détonante dans WoW. Oui, alors les guildes, pour ceux qui connaissent définitivement rien aux MMORPG (cf ici), il s'agit de regroupements de joueurs sous un même nom, nom classiquement pitoyable dans le style « Dark shadow » ou « Protector of the Trucmuche ».

Mais justement, j'y viens. Formant une belle bande de coquines, nous autres avions décidé de nous appelés les « Pétasses de la Lune Noire ». Mais diantre ! Fichtre ! Saperlipopette ! (je m'entraîne au vocabulaire admissible, vous allez comprendre pourquoi dans la phrase suivante). Ce culot d'employer un terme familier si audacieux a eu pour conséquence la dissolution sans sommation de la guilde et m'a valu en bonus-paquet-cadeau un « avertissement ».

Au delà de la méthode des autorités blizzardiennes qui est largement discutable (à savoir se faire envoyer ballader et « prendre un avertissement » - je rêve - sous le prétexte bidon d'un mot déplacé), ce niveau de censure donne vraiment à réfléchir.

Déjà, que le mot « pétasse » soit censuré, c'est une chose, c'est déjà une censure assez costaude. Mais, « Pétasse de la Lune Noire », voyons : il y a clairement une référence sous jacente (à une certaine BD notamment), une allusion donc à un certain univers de jeu de rôle. Après se glisse le mot « pétasse », ça crée un décalage donc déconnade affichée donc humour (et pas veule grossièreté, contrairement à la première idée de guilde qui était de s'appeler « sales putes »). Or, dans la fameuse charte de World of Warcraft (qui doit faire 50 pages, non j'exagère à peine), je ne crois pas que l'humour soit sanctionnable. Si ?

Mais quand bien même. Quand bien même on se la joue premier degré comme des gros bourrins et qu'on applique littéralement les textes sans aucun recul.
Hé bien déjà ,« pétasse », c'est plus un mot familier qu'une véritable vulgarité.
Alors à la limite, en vertu du politiquement correct, on pourrait mettre ça sous le coup de la discrimination sexuelle. Mais bon, même la plus tordue des féministes aurait du mal à y redire (et pourtant elles sont capables). Déjà par exemple, des persos masculins étaient aussi représentés dans notre guilde, ce qui montrait que hého merde quoi => HUMOUR. D'ailleurs ça me faisait bien marrer de jouer une pétasse.
Et puis « Pétasse » n'est pas injurieux : c'est de l'auto-flagellation puisque c'est nous, joueurs, qui nous appelons comme ça. Ca ne porte aucun préjudice.
Enfin bref, n'allons pas débattre indéfiniment sur des arguments qui tombent sous le sens.

Au passage, on remarquera que la censure, mise en évidence par la fameuse charte, est dans un certain style américain (sans vouloir faire de l'anti-américanisme primaire mais quand même un peu j'avoue): l'apologie du meurtre peut se faire toutes les formes, aucun problème (d'ailleurs c'est le principe du jeu, rien à redire), l'apologie de l'alcool et de ses vertus aussi, aucun problème. Par contre - je reprends les mots - aucune référence à l'anatomie humaine n'est tolérée. Et, je me demande, « Pied », ça passe ? Hummm en fait c'est vrai, un pied, c'est vulgaire, censurons.

Kylord @ 28/02/05
 
 
nicco

02/03/05
Le politiquement correct est la première étape vers la lénnification des masses. Etre incorrect, c'est penser par soi-même, c'est s'affirmer, c'est donc interdit.

Faut rentrer dans le rang, sinon tu es puni (avertissement, exlusion de groupes sociaux, etc).
Regarde : essaie d'avoir un discours ou une attitude original ou provocant dans un groupe d'étudiants, et bien les 3/4 te regarderont comme un martien.

Sans déconner, nous sommes bien mal partis.


 
Kylord

03/03/05
en meme temps, c'est vrai

enfin, si t'as 1/4 de gens qui bloquent pas, c'est déjà assez miraculeux.

lénnification, ça sonne bien comme mot, ça veut dire quoi, faire plein de petits lénines ???


 
Kylord

04/03/05
et c'est quoi ce fond vert dans les commentaires, c'est nouveau ça, bin bravo voilà que tout m'échappe


 
Kylord

04/03/05
en même temps c'est pas mal comme ça, c'est ptet une intervention divine


 
Dunn

04/03/05
Une intervention divine très localisée alors.


 
dactylo
page web

05/03/05
SaLut
Rien avoir sympa ton monde (de merde)
Viens visiter le mien je t'invite.


 
Kyp

06/03/05
A mort le système !


 
Kylord

09/03/05
voilà une réplique qui sonne comme une manifestation du passé


 
Eolle

22/03/05
"Et puis « Pétasse » n'est pas injurieux : c'est de l'auto-flagellation puisque c'est nous, joueurs, qui nous appelons comme ça. Ca ne porte aucun préjudice."
Si je trouve que pétasse c'est injurieux et "correct" ou pas, ça reste une insulte, toute comme "salope" ou "radasse", même si vous êtes un groupe qui lui donne une connotation amusante...
Et si le préjudice il n'est pas pour vous, le fait de lire "Pétasse" au-dessus d'un nom de perso, même si ça ne m'est pas adressé, ça m'aggresse le regard.


 
Kylord

25/03/05
C'est bien cela la censure : faire pleuvoir des interdictions sous le prétexte foireux de protéger des gens qui se sentiraient soi-disant agressés. Quand au potentiel d'agression d'un mot, j'ai comme un doute... tu te sens réellement agressée par la lecture d'un mot ?

Le hasard fait que, sur le forum du jeu, je suis tombé sur un post de joueurs qui comme toi se sentent agressés par la lecture de mots. Au lieu de penser à s'amuser (oui, drôle d'idée), ces personnes bien intentionnées notent les joueurs dont le nom ne convient pas à leur pseudo éthique pour ensuite les dénoncer. Pour reprendre nicco plus haut, "nous sommes bien mal partis"...


 
Eolle

25/03/05
C'est juste que je trouve que le mot "censure" il a bon dos pour être utilisé à toutes les sauces...

L'idée c'est qu'on empêche les gens de s'exprimer... Et "Les pétasses de la Lune Noire" ça exprime quoi exactement ? Qu'est-ce que ça dit ?

Là il s'agit plus de politesse et de respect. Et sortir l'argument absolu "Ce n'est qu'un jeu" est d'une facilité et d'un aveuglement complet. Dans tous les jeux, les vrais, il y a aussi des notions de respect des autres qui existent ; parce que dès que plusieurs personnes sont impliquées, pour que tout se passe bien, c'est quand même mieux d'avoir quelques régles de base. La régle ne doit pas être juste une interdiction gratuite juste pour faire chier, mais plutôt un moyen de cohabiter, de co-jouer afin que tout le monde y trouve du plaisir.
Et je trouve juste que quitte à parler d'aggression de la liberté, ça soit pour des cas plus important que la vulgarité. Car encore une fois, je ne vois pas ce qu'a à dire la vulgarité... La vulgarité comme expression de la libre pensée... Snif quoi !

De plus sur ce genre de jeux, les mots sont quand même essentiels. Et oui, les mots ont un pouvoir ! Et ils ne sont pas gratuits. On peut bien sur mettre des degrès dans leur violence et un "pétasse dans ta gueule" n'a rien à voir à un "gros pain dans ta face" réel, mais oui, les mots, ça peut blesser. Et c'est mépriser le pouvoir du langage qui est dangeureux...

Certes là il s'agit d'un nom de guilde... Mais quelque part, hormis le délire d'un groupe de gens qui se comprennent, je pense qu'il reste encore beaucoup de moyens d'avoir à la fois un nom de guilde amusant et orignal, tout en faisant un clin d'oeil à une BD culte, sans pour autant utiliser un terme injurieux.

Et je suis toujours surprise de voir comme les gens qui crient au scandale quand on les contrarie dans leur plan ont du mal à voir l'autre côté de la situation ou même juste à relativiser.

Enfin bref, je suis sûre qu'ils trouveront un autre nom de guilde qui leur plaira et qu'ils s'amuseront tout autant que leur guildes s'appellent "Les Pétasses" ou "Les Succubes"... ^^

(Quant à la dénonciation, en effet, je ne cautionne pas, sale mentalité... Juste que c'est aux MJs de faire leur boulot ! :p)


 
AsKa

25/03/05
Kylord : "Quand au potentiel d'agression d'un mot, j'ai comme un doute... tu te sens réellement agressée par la lecture d'un mot ? "

Les bras m'en tombent....


 
IamI

25/03/05
Mon pauvre Kylord tes positions radicales causeront ta perte.


 
Kylord

26/03/05
Radical, radical... t'exagères IamI (t'es trop un mec qu'exagère). Juste marginal, hélas.

Eolle, tu me parles de respect. D'accord ok, mais je n'ai jamais dit que je revendiquais la possibilité d'insulter tous les joueurs au nom de la liberté d'expression. Pas de ça dont je parle, j'ai comme l'impression que tu déplaces un débat que tu as déjà eu ailleurs, comme qui dirait.

Tu demandes ce que "Pétasse de la lune noire" veut dire. Hé bien je l'ai expliqué dans le post en fait. Dans l'esprit, je ne vois pas de problème. Au risque de me répéter, on n'insulte personne.

C'est bien là le problème. La forme prend toujours le pas sur le fond. Parce qu'il est évident, vu le contexte de l'expression et de son utilisation dans le jeu, que ça ne s'adresse à personne sinon à nous même. Mais les fameuses personnes bien intentionées voient un mot en décalage et, O malheur, voilà que ça en devient un mot insultant. Mais ça insulte qui ? quoi ?

Quitte à faire tomber les bras d'aska une nouvelle fois, soyons fous, j'insiste que je ne vois pas en quoi la lecture d'un mot est agressant du moment que le contexte dans lequel il est placé s'avère lui vraiment bon enfant sinon décalé. C'est la forme qui semble poser problème et c'est ça que j'appelle "censure" : on efface des symboliques qui nous déplaisent, on efface du sens.

Il importe de faire la distinction entre la symbolique absolue d'un mot et le contexte dans lequel il est utilisé, et c'est pour ça que ceux qui ne la font pas me paraissent mal placés pour reprocher aux autres les mots qu'ils utilisent.

C'est sur que là dis donc, ça devient compliqué. Et la censure aime pas trop avoir à réfléchir, c'est sur. Il faut sévir. Point.

Sinon bah ouais, les mots ont un pouvoir. Enfin non, pas les mots, justement. C'est la façon dont les mots sont utilisés, le maniement de leur symbolique, le langage, qui peut servir à manipuler, détourner, obscurcir. Précision de taille. Un mot seul n'a aucun pouvoir (c'est bien pour ça - j'en remets une couche - que je vois pas en quoi lire un pauvre mot perdu dans l'espace pourrait agresser qui que ce soit)...

Enfin je vois pas pourquoi on parle de ça, je ne vois pas où est le pouvoir de "Pétasse de la Lune Noire". Son seul pouvoir, c'est peut etre d'occuper les délateurs en manque de reconnaissance.


 
Passant

01/04/05
Quels arguments creux...

Si tu ne comprend pas en quoi un mot peut agresser, meme perdu au milieu de notre gigantesque univers de symboles, on ne peut rien faire pour toi, tu ne le comprendras peut etre jamais. Saches simplement qu'il y'a des gens qui aiment se détendre en jouant à ce jeu et qui ne veulent pas forcément retrouver l'ambiance nauséeuse des "blagues entre potes". Vos blagues ya des commandes pour vous les faire, alors n'hesitez pas à les utiliser. Quand au terme Petasse qui vous tient tant à coeur je n'ai absolument rien contre mais je suis certain que le summum de votre humour ne stagne pas à vous appeller les petasses. ..

Je sais bien que tu lis ça en developpant un contre-argument pour chaque ligne, et c'est normal puisque ceci est ton monde de merde et personne ne pourra te l'enlever. Mais pense que le monde n'est pas rempli de gens qui pensent comme toi et qui ont la même sensiblité, et accepter ce fait sans forcément comprendre chacun d'entre eux, c'est plutot ça selon moi le respect.


 
Kylord

02/04/05
Non, ceci n'est pas "mon" monde de merde, ceci n'est pas un blog, "monde de merde", c'est juste un slogan humoristique tiré d'un film, ça ne va pas plus loin.

Puisqu'on en revient au respect, parlons-en.

Tu commences par lancer "quels arguments creux..." sans même t'expliquer. Tu me respectes là ? Je n'en suis pas si sûr.

Tu me parles d'ambiance nauséeuse au sujet des blaguounettes que je fais dans le jeu avec les copines ? Tu me respectes là ? Je n'en suis pas si sûr.

Tu fais des allusions douteuses sur mon humour ? Tu me respectes là ? Je n'en suis pas si sûr.

Effectivement, si tant est qu'on puisse parler d'agression, je trouve que ton commentaire est agressant. Tu as peut être le souci de respecter les sensiblités mais apparemment pas la mienne.

Si je ne comprends pas qu'un mot puisse agresser ? Bien sûr que je le comprends, et c'est bien ça qui me chagrine. Mais plutôt que de jouer les autistes et de proclamer mon état d'agressé de la vie, j'ai essayé de comprendre en quoi les mots pouvaient soi disant m'agresser. J'ai vu que ce qui m'agressait, c'était seulement la représentation que MOI j'en avais. Je me suis donc débarassé de cette glue symbolique, qui n'est rien d'autre en fait que ce qu'on nous inculque dans la tete, au burrin s'il le faut.

Avant tout, c'est ce qui "est" qui importe, ce qui se cache véritablement dans l'intention. "Pétasse", il ne s'agit que d'un mot bordel, ce n'est pas à moi qu'il tient à coeur, c'est bien à tous ceux qu'il lui donne l'importance pour le censurer. J'en ai strictement rien à foutre de pétasse à la base, mais alors d'une force.

Mettons je dis : "pétasse". Hum quelqu'un se sent agressé ? Qu'il se fasse entendre ou se taise à jamais. Non parce qu'après on peut aller loin dans cette logique : tel mot agresse telle personne, tel autre tel autre personne. Et si on va au bout, on a une censure incroyable en respect des "sensibilités".

Mais au contraire, j'ai la nette sensation qu'on ne respecte personne quand on décide de virer tout ça. Je vois plutôt du respect en écoutant ce que chacun à dire à partir du moment où l'intention n'est pas de pourrir tout le monde. Une fois encore, il ne s'agit que de forme putain de bordel de merde (ces derniers mots rendent ils mon propos creux et sans intéret ? oui surement, ah putain... je vais me pendre a+)


 
Dunn

05/04/05
Eolle : Il y a eu censure de toute façon et la raison en est que "petasse" ne respecte pas la charte de World of Warcraft. "petasse" (d'après sa définition) rentre dans la catégorie : "Connotations sexuelles
Cette catégorie comprend tout nom, explicite ou non, qui :

* Se réfère à quelque orientation sexuelle que ce soit concernant le joueur lui-même ou tout autre personne.
", ou peut etre aussi dans "Obscénité / Vulgarité
Cette catégorie comprend tout nom, explicite ou non, qui :

* Se réfère à l'anatomie humaine ou toute fonction du corps humain
* Est de nature pornographique
"
au meme titre que prostituée ou péripatéticienne (je pense).
Enfin vue la réaction que les petasses de la lune noire ont provoqué chez le MJ , c'est surement hors charte.


Et je pense que quand le MJ disait que c'était déplacé, et bien ça veut dire que des petasses n'ont rien à faire dans la monde de warcraft, que ça ne correspond pas à l'ambiance voulue.

Et sinon : "C'est bien cela la censure : faire pleuvoir des interdictions sous le prétexte foireux de protéger des gens qui se sentiraient soi-disant agressés."

La je suis pas super d'accord. La censure protège les gens, ou en tout cas peut protéger les gens. Un exemple, on s'est auto-censuré quand on a choisi "Les Coquines taquinent", et ça pour nous protéger des sanctions.


 
Eolle

07/04/05
" J'ai vu que ce qui m'agressait, c'était seulement la représentation que MOI j'en avais. Je me suis donc débarassé de cette glue symbolique, qui n'est rien d'autre en fait que ce qu'on nous inculque dans la tete, au burrin s'il le faut."

Donc en dehors de traiter au cas par cas, tu es quand même d'accord que les mots ont un sens, une symbolique comme tu le dis... Et souvent, cette symbolique est commune à beaucoup de gens... Est-ce que faire partie de ce "beaucoup" est de base pour toi une faute de goût ?

Quand tu parles d'originalité, c'est tout à ton honneur, ce que je voulais dire dans mon post précédant, c'est que tu as sans doute plein de moyens à ta disposition pour être orginal et intègre vis-à-vis de toi-même ; et cela sans avoir recours à la vulgarité...

Ceci dit, à force de vider les mots de leur symbolique, il reste quoi derrière ? Quand vous vouliez choisir le mot "pétasse", c'est bien qu'il représentait quelque chose pour vous... Sans doute quelque chose de différent, dans un langage rien qu'à vous, mais tu ne peux pas en vouloir à la saloperie majoritaire, balais dans le cul et qui essaie de parler le même langage, de ne pas appréhender la symbolique de ce mot de la même manière que toi.

Tu ne peux pas faire semblant d'être un extra-terrestre qui ne comprend pas que l'ensemble des gens voient, bêtement, une insulte quand il y en a une d'écrite... Quel que soit le contexte...

Et j'ai vraiment du mal à comprendre comment la forme peut être aussi peu importante pour toi. Le fond, la forme, ça va ensemble, toujours... Je ne peux personnellement pas détacher l'un de l'autre...
Si tu as le pouvoir secret de pouvoir lire le fond des choses en allant au-delà de sa forme, bravo ! ;)


 
Kylord

11/04/05
ah mais bien sur que je suis d'accord que les mots ont une symbolique et tout ça. Je n'ai pas dit le contraire, ou alors j'ai pas fait exeuprès. Et donc, du coup, je ne vide pas les mots de leur symbolique. Ah bin non pas du tout. Mais je la relativise. Elle n'est que ce qu'on en décide de faire. Il n'y a bien que les systèmes rigides pour proner une symbolique absolue qui correspondrait à la vérité vraie de la vie (dans le style des dogmes religieux par exemple). Après de dire qu'être en accord avec la symbolique de "beaucoup" est de base une faute de gout, non. Mais ce n'est pas forcément de bon gout non plus, c'est sur.

Tu sembles mal digérer la vulgarité (qui n'est d'ailleurs qu'un peu de grossiéreté, on pourrait en parler de ce qui est vraiment vulgaire...). Bon moi je trouve ça dommage - allez hop je radote - ça n'est qu'une forme de langage (qui existe cependant parce qu'elle a des significations qu'on ne trouve pas forcément ailleurs) et c'est dommage que ça te constitue un obstacle.

Et enfin, s'il vous plait, je vous en prie pour l'amour du ciel, ne me dites pas encore une fois que je ne comprends personne parce que je ne vois pas d'insulte alors que c'est telllllllllement évident. Non non et non. Il n'y a pas d'insulte. Parce que le contexte (et donc "quel que soit le contexte", ça marche pas avec moi, le contexte est capital). Et j'ai expliqué pourquoi, alors là c'est moi qu'on ne veut pas comprendre j'ai l'impression. Puisqu'il faut mettre des mots, il s'agit d'autodérision en fait. Et non pas d'insulte.
Ou alors si. Mais soyons rigoureux (la rigueur, y'a que ça de vrai) : on dit que c'est une insulte parce que c'est un terme utilisé normalement pour insulter ? ou alors on dit que c'est une insulte parce que c'est insultant ? On peut donc considérer deux acceptions. Jusqu'ici j'ai considéré la deuxième puisqu'on parlait des gens qui pouvaient se sentir "blessés". Parce que si on prend la première, on ne s'attarde plus que sur la forme (tadda une fois de plus) et donc je vois encore moins sujet à problème.

Enfin, en ce qui concerne un éventuel pouvoir génialissime de déceler toutes les vérités au-delà de la forme des choses, je vais être très décevant, mais non, je n'ai pas ce pouvoir.
Comme tu dis, hé vi, on ne peut pas s'en détacher, et c'est bien pour ça qu'il est d'autant plus nécessaire d'essayer de faire la part des choses. Du moins si on veut chercher à comprendre ce qui se passe... parce que sinon en effet c'est pas du tout nécessaire.


 
gnf

03/06/05
Passant a tout à fait raison, vous êtes vraiment une bande de nuls à vous exciter sur une censure de bon sens (bandde de bébés paranos! "le monde est vilain avec moi!!! ")


 
Kylord

04/06/05
Gnf : Ce qu'on peut trouver infantile surtout là, c'est bien ce genre d'intervention visant à asséner de grandes vérités simplificatrices, et cela, malgré tout le charme évident de votre pseudonyme.

La censure donnée des « pétasses » est avant tout anecdotique. Elle n'en est pas moins révélatrice. La mise en forme de l'incident, certes personnel dans un premier temps, n'était que prétexte à l'analyse critique de la démarche de blizzard (comme il était question dans les commentaires précédents).

Mais encore aurait il fallu lire ce qui a été dit pour s'en rendre compte.

Cela dit, c'est assez fascinant la tendance qu'ont ceux de défendre la censure, en vertu du respect, d'être les premiers à mépriser et insulter leurs interlocuteurs. Un non sens d'emblée dans le raisonnement qui ne semble pourtant pas particulièrement gêner leurs auteurs.


 
yoconono

24/06/05
Effarant ce combat au nom de la liberté d'expression.

Etendons le débat. A présent je vais me ballader dans la rue et avec des potes nous allons tranquillement nous crier le terme petasse entre nous. Prenons bien soin de nous trouver dans un lieu public, style un parc bondé d'enfants.

A présent imaginons nous parents de ces enfants. Des gars qui crient pétasse. On est choqué, on leur demande de ne plus le faire. que ce soit leur facon de s'appeler est une chose, qu'ils respectent leur environnement en est une autre.

S'agissant d'un MMORPG la seule sanction envissageable est la suppression pure et simple du nom avec un mail d'information des raisons de la supression. Que ce mail soit un avertissement n'est pas plus chaoquant que cela, vous avez enfreint les règles élémentaires de la bienséance et il est tout à faire normal de vous en informer.

La communauté n'est pas une affaire de petits groupe de 4 ou 5 personnes. L'entente mutuelle ne peut se faire qu'au travers de règle que nous avons communément tendance à appeler société.

Faire correspondre un nom à consonnance injurieuse à de la censure relève à mon sens de mauvaise fois ou d'une mauvaise interprétation de la réaction d'un MJ


 
Kylord

30/06/05
les règles de la bienséance ont été enfreintes. Sacrilège !

J'avoue qu'il est dur de prendre cette réaction yoconono sans une certaine ironie tant elle est caricaturale.

En fait, il y a deux écoles. D'un côté, il y a l'école de ceux qui ne supportent pas une seule seconde tout individu non désiré dans leur sphère protectrice. Celle qui croit ou qui feint de croire que c'est parce qu'on respecte les règles de bienséance qu'on respecte les personnes. Ce qui n'est pas nécessairement le cas, et n'indique pas pour autant une société où règne le respect mutuel.

Or, le respect n'est pas celui qu'on feint de montrer, mais celui qu'on intégre réellement sans forcément avoir le besoin de le mettre en scène. Je crois que le ressenti de la chose est suffisant pour le démontrer.

Et il y a donc l'autre école, celle de ceux qui pensent que la société a tout intérêt à être un environnement dans lequel chacun se respecte entièrement, chacun apprécie le libre arbitre de son prochain avec un minimum de considération. Personnellement, j'ai choisi mon camp, au delà du symbole tout relatif des mots.

Bien sur, le dogme des règles à tout va (et surtout de leur application à la lettre) pour régir les communautés a l'énorme avantage de permettre de masquer la réalité et donc, par dépit ou par aigritude, nous préférons majoritairement nous en servir pour éviter de faire face à ce qui pourrait déranger; ce qui, au final, construit des rapports humains peu recommandables, mais il s'agit surement d'idéalisme superflu de croire qu'il pourrait en être autrement...


 
Olivier

12/07/05
Tu essaye de justifier ton nom de GUilde, soit disant pas si grossier que ca... tu me fais rire. Tu es grossier et vulgaire. Relis toi, le vocabulaire que tu utilise partout. Je suis tombé malheureusement sur ce site, et je n'y reviendrais plus. Tu ne fais pas grand chose de constructif


 
Kylord

16/08/05
Il n'est aucunement question de se justifier (encore faudrait il se sentir coupable), ni même de savoir si tel ou tel mot est un vilain mot, problématique - si on peut appeler ça comme ça - dont je ne me soucie guère (je laisse ça aux instits d'école maternelle).

Il est question d'expliquer pourquoi ce fameux "pétasse", mot peut-être grossier (olala chocking) mais aucunement insultant dans ce contexte, a été exagérement censurée.


 
Le grand fou ''

23/04/06
en meme temps osef quoi


 
kylord

24/04/06
mais c'est clair quoi, osef neige, rush général !


 
Ich bin ich
page web

01/06/06
Dein Website ist toll, absolut spitze, wunderschön gemacht!
Iche liebe dich!


 
Kylord

05/06/06
danke schon


 
Wasia
page web

04/10/06
hellof amigos!!! need bablo, realy! ëþáëþ leylu ))) ne wyjobujtes' ;)

 
Nom
Email
Homepage
Commentaire

Etre alerté par mail en cas de nouveau commentaire :


Flux RSS
Des gens connus

Celle qui joue du violon

(sisi on le voit à un moment)

0

Une fois encore j'arrive après la bataille avec une belle découverte : Lindsey Stirling. Cette violoniste surdouée a repris des musiques de jeu vidéo et autres icônes de la culture geek (Star Wars, Lotr...), avec parfois un type qui fait des beuleubeuleu avec la bouche. Mais c'est surtout avec ses 2 albums qu'elle a cristallisé un art du violon qui transcende le moindre beat idiot de dubstep et permet au passage d’assommer moults zombies et autres cowboys. Sa maîtrise est parfaite, sans ombrage. Elle domine les éléments. Mais j'ai peur qu'elle se brise. Hors Shatter Me avec l'énervée Lizzy Hale, les collaborations sont souvent foireuses et pourtant de plus en plus fréquentes. Une telle virtuosité au service d'une production massive de soupe musicale est totalement angoissante. Normal que Lindsey en vienne à se poser des questions métaphysiques, mais quelle tristesse de la voir jouer un morceau 1000 fois entendus dans le métro et s'en remettre alors à Jésus parce qu’on l’écoute pas (alors qu'il suffisait de jouer autre chose et laisser ce Jésus là où il est)


Celui qui aime bien la pipe

Usul parle à ses chers contemporains

0

Usul est devenu mon mentor. Il a d'abord modestement élaboré des chroniques sur le jeu vidéo, avec une distance qui le distingue de la presse spécialisée partisane et une acuité qui le sépare du "journalisme" généraliste (qui massacre le jeu vidéo habituellement, à l'exception d'arrêt sur images). Il nous a remémoré de grands moments télévisuels (El Didou, Anne-Lise, spéciale dédicace). Il a introduit cette juste dose de réflexion philosophique dans les débats, en évoquant des thèmes aussi variés que la violence, l'humour ou le rêve. Il s'est moqué allégrement de la gente féminine et, là où c'est fort, avec sa contribution. Il a même charmé le sexe opposé sans vergogne. Désormais, il développe des analyses politiques à travers de savantes vidéos (tu ne t'intéresses pas à la politique ? tu devrais). Je n'ai jamais fait de commentaire de people aussi long. Usul je t'aime. Et puis je suis sûr que Drolyk s'entendrait bien avec Unul.


Celui qui va vous révéler un secret gratuitement car l'industrie du tabac le déteste

Alby's Hobbies

0

Alby a eu un parcours difficile. Se perdant d'abord dans des créations hasardeuses mettant en scène des licornes (ça n'a jamais rien donné de bon, enfin il me semble), il a fini par se trouver en réalisant de vrais chefs d'oeuvres tel son hommage au bilboquet (quelqu'un a le tel number de la brune de la vidéo?). Les plus grands talk show font désormais la promo de son film de ninjas (oui c'est l'émission d'une patate qui parle) et il réalise des montages bistrip avec les plus grandes célébrités. Forcément à ce stade, il ne lui restait plus qu'à produire une sex tape. Trop cool.


Celle qui rêvait d'un autre monde

0

Sponsor malgré elle de Monde de Merde™, Jennifer Ayache retrouve Superbus pour chanter un autre monde de Téléphone, hommage à peine dissimulé au susdit Monde de Merde™. Mais ça ne reste que du rock quoi. La reprise de Nirvana avec des paillettes était plus audacieuse.


Ceux qui faisaient du tourisme en Grèce

(et prédisaient les dégats de l'austérité avant l'heure)

0

Cette série abrégée des Chevaliers du Zodiaque est datée mais un tel cas d'école de détournement sous cocaine ne peut rester sous silence. Les mangas me sortent souvent par les yeux (qu'ils ont énormes) et l'astrologie me fait une sorte de fussoir mais ce dessin animé à l'imagerie ambiguë a carrément de la gueule vu sous cet angle. Moins frime que le remake d'Orelsan.


* tous les people *