Connexion [s'inscrire]
User :
Pass :
Mot de passe égaré ?

Dexter VS Scrubs

Notre monde de merde inaugure présentement une nouvelle saga...
* Tous les articles *

Vive La Fête

Un brun ténébreux - un peu ouf dans sa tête le ténébreux - e...
* Tous les gens *
  Vampire Bloodlines : Soif de sang, soif de mieux 6 
Je m'appelle Kylette. Je crois que j'ai déconné la nuit dernière. Je déconne beaucoup trop.


Give me the night

Avec des copines, on était sorti en boite pour faire les connes. Durant la soirée, y'avait un type au bar. Il me fascinait. Ses lunettes jaunes, peut être, ou alors ses cheveux psychédéliques. Je sais pas pourquoi mais j'ai fait en sorte qu'il me remarque. C'était pas dur. Faut dire, même les copines trouvent que j'abuse avec ma tenue cheerleader taille 12 ans. Résultat rapide, il m'a fait signe de sortir le rejoindre.

On s'est retrouvé dehors. Sans un mot, rien. Il m'a embarqué dans sa caisse. Je pouvais pas parler, ça sortait pas. Apparemment, ça lui convenait. Il m'a amené dans son appart. Un vrai taudis que c'était bordel. Mais qu'est ce que je foutais là ? Ça ne me ressemble pas.

On s'est retrouvé sur son lit. J'étais toujours sous le choc. Il m'a fait : « I want to show you something ». Ça m'a étonné, il parlait anglais. Un marrant ce type. Sûrement pour se donner un genre. Ou peut être parce qu'on est à L.A.. Putain, merde, je délire complètement. Depuis cette nuit où il m'a prise dans ses bras, je perds un peu les pédales. Quel pied c'était quand j'y repense. J'avais jamais ressenti un truc pareil. Après ça, le trou noir. Quand je me suis réveillée, des zouaves ont débarqué. Il se sont jetés sur nous pour nous enfoncer des pieux dans la poitrine. A moi et à mon mec. Ca fait mal putain.

Voilà. Maintenant, je suis à genou sur cette estrade, tenue par un sale type. Je suis devant une assemblée de tarés. On les croirait tous sortis d'un mauvais trip. Sur la scène, à coté de moi, un mec bcbg donne dans les grands discours. Merde ! Il a fait couper la tête du gars de cette nuit ! Ce sont toujours les meilleurs coups qui partent en premier... Le snobinard continue de déblatérer. Ca commence à craindre. Putain, je comprends rien. Ca va être mon tour ? Ah non, on veut bien me laisser la tête tranquille à moi. Ca m'arrange.

On m'apprend que le mec de la dernière nuit était un vampire. Il m'a transmis sa nature. Je suis donc une vampire. Ca me rassure, je comprends maintenant. Ca explique pourquoi mon teint est devenu blafard. Mais... vampire ? Comment ça ? Ça me rassure peut être pas tant que ça ces conneries. On me dit que comme il était malkavien, je suis une malkavienne. Une malkavienne ? Bordel, c'est quoi ça encore. Des vampires complètement névropathes, on me répond. D'accord. C'est pas parti pour s'arranger. Je vais me réveiller. D'habitude je me réveille plus tôt. C'est juste que ça dure plus longtemps cette fois-ci.


Toujours pas réveillée

Deux jours que je traîne dans l'appartement que « le prince » m'a refilé. « Le prince », c'est comme ça que le type bcbg se fait appeler. Il doit être important. Moi, je suis toujours aussi paumée. J'ai eu trop peur d'aller retrouver les copines. Je me sens tellement... différente. J'ai même un œil qui a changé de couleur. Ça part sévèrement en vrac.

Du coup, je moisis dans l'appart. J'ai plein d'idées bizarres qui me passent dans la tête et c'est pas avec les actualités morbides racontées à la télé que ça va s'arranger. Je cogite trop. Faut que je sorte. La boîte. Je vais y retourner.

Quand je sors de l'immeuble, il se passe un truc bizarre. Comme si le monde arrêtait de tourner. Je me sens absente. D'un seul coup, tout revient. C'est bizarre comme sensation, ça m'arrive dès que je rentre ou que je sors d'un bâtiment. Ca commence à m'énerver.

Arrivée à la boîte et à peine entrée, je me fais accoster. En général c'est un mec. Un lourd. Pas cette fois. C'est une fille. Elle a mon style. Merde, je pensais pas qu'on pouvait faire encore plus aguicheuse que moi. Visiblement, on peut. J'ai envie de lui mordiller le cou. J'ai envie de... putain, qu'est ce que je raconte moi ?

Elle aussi c'est une vampire. J'ai compris le truc. C'est pour ça aussi qu'elle m'a reconnue. Apparemment elle m'apprécie. En ce moment, je dis plein de choses bizarres qui m'échappent. Elle, ça lui plait. Mais elle doit partir. Je crois pas que c'est elle qui va m'aider.

Je sais pas si c'est à cause d'elle, mais je suis toute émoustillée. J'ai une drôle de sensation dans la gorge. J'ai envie de sucer. Sucer du... Merde ! C'est vrai, je suis une vampire. Flippant. J'ai trop envie de mordiller quelqu'un. Impossible de résister. Il y a cette fille oubliée de tous dans ce canapé de coin. Je vais la voir. Mais... pour faire quoi ?...

Arrête de te mentir, vampire, tu sais ce que tu vas lui faire.


Fin de l'expérience intra-diégétique

Vous l'avez compris : Vampire Bloodlines est un jeu de rôle où l'incarnation du personnage est trippante d'autant plus qu'elle est soutenue par une ambiance exceptionnelle (dialogues, humour, environnement sonore, musique, univers... splendide). Selon son clan d'appartenance - comme les malkaviens pour la petite kylette - et selon les capacités choisies, l'expérience de l'aventure s'approche différemment (à noter par exemple, que pour ces schyzophrenes de malkaviens, la plupart des dialogues sont spécifiques à leur clan).

Chaque aspect du jeu - discussion, infiltration, combat, évolution du personnage, déroulement scénaristique et bien sûr tout ce qui a trait à la délicieuse vampirisation - a profité d'un travail particulier. Contrepartie, hormis sur la toute fin, la trame de l'histoire principale est invariable. Développer toutes les complexités d'une trame a suffisamment occupé les développeurs de Troika pour les empêcher d'aller au delà, notamment vers plus d'alternatives. Par contre, on voit pas ce qui les a forcé à nous créer un monde si étroit. Le moteur d'half life 2 ? Peut-être. Quand j'évoquais la boite de nuit, l'appartement et le trajet entre les deux, il faut savoir que cela couvre le quart d'un secteur entier, sachant qu'il y a en gros 4 grands secteurs se limitant à eux tous à une seule ville : Los Angeles. Pas énorme et c'est un doux euphémisme. Pour leur défense, on dira qu'on préfère encore un monde petit mais hautement interactif plutôt que des étendues urbaines faussement vivantes.

Autre problème : la technique. Les bugs, le graphisme inégal, la mauvaise gestion du moteur (notamment les ralentissements inexplicables), les inévitables chargements d'une plombe (expliquant les absences momentanées de kylette) font souffrir grandement l'expérience de jeu. A croire que c'est le lot des jeux de rôle ambitieux que d'être minés par la technique. Mais, sur ce coup là, il serait dommage que ça constitue un obstacle infranchissable parce qu'il y a dans ce jeu des moments grandioses (il y en a un fameux où le frisson ne nous lâche pas), et pour un jeu désormais au prix budget, franchement, ça le fait.

Vampire bloodlines fait parti de ces jeux qui font rêver parce qu'il donne une vision de ce qui est possible d'installer comme univers, aidé en cela, il est vrai, par le background solide du jeu de rôle papier de White Wolf. L'expérience de kylette est quasiment racontée telle qu'on peut la vivre en jouant. C'est pourquoi monde de merde y attribue une mention particulière dans ces colonnes. Reste à faire mieux implémenté, plus vaste et moins linéaire. Et là, ça sera le top. Allez, au boulot.
Kylord @ 20/09/05
 
 
I_am_I

20/09/05
Je compte bien m'y remettre, si j'arrive à mettre la main sur le put*** de patch...


 
Kylord

21/09/05
je crois que c'est foutu pour le patch officieux en version française. Je sais pas, je le sens mal. Il a disparu de l'internet. Enfin si j'en retrouve la trace, je balancerai le lien ici.

N'affolons tout de même pas le badaud, le jeu est tout à fait jouable avec le patch officiel, y'a pas de problème majeur

Sinon, y'a toujours le patch officieux en vo, mais bon quand t'as la vf (au passage la vf c'est que pour les sous titres, les voix restent en vo, ce qui est tant mieux car elles sont géniales), ça colle moyen.


 
Kylord

23/09/05
yes ! après moults investigations, j'ai pu remettre la main dessus. Voilà donc le patch sauveur pour la vf, avec même un exécutable en bonus pour optimiser un peu tout le bordel.


 
I_am_I

24/09/05
Oh alors là, trop merci quoi.


 
Kylord

04/10/05
hop là, je viens livrer des bonus cachés comme sur les dvd comme ça pour le fnu :

- http://www.vampire-network.net : alors eux, c'est ceux qui ont fait le patch officieux en vf, ils viennent de rouvrir après quelques mésaventures techniques. C'est un peu the site FR pour le jeu. En plus du patch, y'a tout un bordel comme par exemple un add-on pour rajouter des clans (à tester tiens) mais aussi des nouvelles skins de persos (essentiellement des vampirettes étrangement)

- dans le post, je fais allusion à un passage du jeu fort tendu en termes de frissons et assez exceptionnel au demeurant. Hé bien voici une petite anime en flash qui retrace un délire similaire. Nickel pour se le refaire au boulot (bon c'est nettement moins interactif quand meme).


  page web

30/11/09
Je ressors cet article antédiluvien de la poussière parce que, oui c'est inecredibeul, y'a encore des patchs qui sortent. Même qui rajoutent des nouveaux trucs et tout et tout. Et là, c'est le 6.6 qui vient de sortir, c'est par là que ça se passe.

 
Nom
Email
Homepage
Commentaire
Recopier les chiffres pour valider :  

Etre alerté par mail en cas de nouveau commentaire :

Flux RSS
Des gens connus

Celle qui joue du violon

(sisi on le voit à un moment)

0

Une fois encore j'arrive après la bataille avec une belle découverte : Lindsey Stirling. Cette violoniste surdouée a repris des musiques de jeu vidéo et autres icônes de la culture geek (Star Wars, Lotr...), avec parfois un type qui fait des beuleubeuleu avec la bouche. Mais c'est surtout avec ses 2 albums qu'elle a cristallisé un art du violon qui transcende le moindre beat idiot de dubstep et permet au passage d’assommer moults zombies et autres cowboys. Sa maîtrise est parfaite, sans ombrage. Elle domine les éléments. Mais j'ai peur qu'elle se brise. Hors Shatter Me avec l'énervée Lizzy Hale, les collaborations sont souvent foireuses et pourtant de plus en plus fréquentes. Une telle virtuosité au service d'une production massive de soupe musicale est totalement angoissante. Normal que Lindsey en vienne à se poser des questions métaphysiques, mais quelle tristesse de la voir jouer un morceau 1000 fois entendus dans le métro et s'en remettre alors à Jésus parce qu’on l’écoute pas (alors qu'il suffisait de jouer autre chose et laisser ce Jésus là où il est)


Celui qui aime bien la pipe

Usul parle à ses chers contemporains

0

Usul est devenu mon mentor. Il a d'abord modestement élaboré des chroniques sur le jeu vidéo, avec une distance qui le distingue de la presse spécialisée partisane et une acuité qui le sépare du "journalisme" généraliste (qui massacre le jeu vidéo habituellement, à l'exception d'arrêt sur images). Il nous a remémoré de grands moments télévisuels (El Didou, Anne-Lise, spéciale dédicace). Il a introduit cette juste dose de réflexion philosophique dans les débats, en évoquant des thèmes aussi variés que la violence, l'humour ou le rêve. Il s'est moqué allégrement de la gente féminine et, là où c'est fort, avec sa contribution. Il a même charmé le sexe opposé sans vergogne. Désormais, il développe des analyses politiques à travers de savantes vidéos (tu ne t'intéresses pas à la politique ? tu devrais). Je n'ai jamais fait de commentaire de people aussi long. Usul je t'aime. Et puis je suis sûr que Drolyk s'entendrait bien avec Unul.


Celui qui va vous révéler un secret gratuitement car l'industrie du tabac le déteste

Alby's Hobbies

0

Alby a eu un parcours difficile. Se perdant d'abord dans des créations hasardeuses mettant en scène des licornes (ça n'a jamais rien donné de bon, enfin il me semble), il a fini par se trouver en réalisant de vrais chefs d'oeuvres tel son hommage au bilboquet (quelqu'un a le tel number de la brune de la vidéo?). Les plus grands talk show font désormais la promo de son film de ninjas (oui c'est l'émission d'une patate qui parle) et il réalise des montages bistrip avec les plus grandes célébrités. Forcément à ce stade, il ne lui restait plus qu'à produire une sex tape. Trop cool.


Celle qui rêvait d'un autre monde

0

Sponsor malgré elle de Monde de Merde™, Jennifer Ayache retrouve Superbus pour chanter un autre monde de Téléphone, hommage à peine dissimulé au susdit Monde de Merde™. Mais ça ne reste que du rock quoi. La reprise de Nirvana avec des paillettes était plus audacieuse.


Ceux qui faisaient du tourisme en Grèce

(et prédisaient les dégats de l'austérité avant l'heure)

0

Cette série abrégée des Chevaliers du Zodiaque est datée mais un tel cas d'école de détournement sous cocaine ne peut rester sous silence. Les mangas me sortent souvent par les yeux (qu'ils ont énormes) et l'astrologie me fait une sorte de fussoir mais ce dessin animé à l'imagerie ambiguë a carrément de la gueule vu sous cet angle. Moins frime que le remake d'Orelsan.


* tous les people *