Connexion [s'inscrire]
User :
Pass :
Mot de passe égaré ?

L'enfer tiède

Continuons dans la foulée sur le thème de l'emploi, une prob...
* Tous les articles *

Vive La Fête

Un brun ténébreux - un peu ouf dans sa tête le ténébreux - e...
* Tous les gens *
  L'instant pouf 20 
Entre deux projets de domination de la planète, je vous propose un instant pouf.

Un instant, pouf ? Mais nan, c’est pas un instant qui arrive là comme ça « salut les gars », pouf. Un instant pouf, c’est pas non plus une occasion propice à disparaître dans un gros machin mou telle une limace qui aurait pris un méchant coup de pied au cul. Un instant pouf, ça n’est pas non plus une promotion canapé (super jeu de mots, j’en suis hyper fier). Quoique pour ce dernier point, je comprendrais qu’on puisse émettre des réserves.

Un instant pouf, c’est le premier épisode d’une longue série de poufs. A moins que ça soit le seul on sait pas. En effet, la rentrée arrivant, c’est le moment parfait pour faire le point sur toutes ces poufs qui ont animé l’été de leur talent. J’ai l’impression que vous commencez à cerner le sujet. Nous allons en effet étudier avec discernement la gamme de produits de l’été 2006 dans la série « je suis une pouf, je chante, je danse, je fais la vaisselle ». On aurait bien aimé que ça soit vrai pour la dernière fonctionnalité mais, de toute évidence, c’est encore le service marketing qui a fait du zèle.

Alors cet été 2006 a été très riche. On a eu de la pouf historique, de la pouf émergeante, de la pouf en voie de développement, de la pouf à contre courant. Mais toujours de la pouf, ça, pas de doute.

Allez, c’est parti. Ordinateur ! La liste des concurrentes je vous prie.

Concurrente number one : Rihanna :

Alors Rihanna c’est la benjamine du lot. Rihanna est la pouf R&B de notre sélection. En clair, c’est de la pouf sans concession, de la pouf qui s’interdit strictement tout autre terrain que la pouffiasserie.

Mais reprenons par le début. Tout a commencé lorsque Rihanna nous a assené de toute part son «SOS». Etait ce un présage de ce que nous allions hurler à la einième écoute de ce morceau ? C’est bien possible tellement il fut martelé. Il faut aussi remarquer que ce morceau constitue la 5438327ème reprise de Tainted Love. Je ne sais pas si les gars de Soft Cell touchent des royalties, voire même s’ils sont encore de ce monde de merde, mais leur trouvaille était un vrai jackpot («DUM DUM…..tchaktchaktchaktchaktchak» … c’est sûr, ça vaut son pesant de cacahuètes). En tout cas, nous pouvons d’ores et déjà constater que Rihanna, en tant que pouf totalement assumée, a complètement assimilé un des principes de base de la pouf : « De la créativité tu te méfieras ».

Mais nombreuses sont les poufs qui ont sorti un tube sur un malentendu entre un public désœuvré et des maisons de disque avides. Encore faut il pouvoir survivre à ce succès opportuniste. Rihanna, elle, a choisi la voie classique de la pouf R&B. Après s’être dandinée tant bien que mal pour attirer l’attention sur «SOS», elle a joué le coup du «Oh je me sens si triste (mais tu peux regarder mes fesses si tu veux)» avec «Unfaithful». Le problème, c’est que cette voie, aussi prudente soit elle, n’assure par un démarquage suffisant sur le marché encombré de la pouf. Rihanna en est sans doute consciente, c’est pourquoi elle tente désormais de s’incruster dans une pauvre série télévisée, zone de survie très prisée par la pouf américaine. Même si cela pourra lui octroyer quelques dernières doses de notoriété, elle risque fort bien de se noyer dans la mare. Nous verrons bien (ou nous nous en foutrons complètement, c’est tout à fait possible).


Concurrente number two : Christina Aguilera

Ah, Christina. Ce qu’il y a de sûr avec Christina Aguilera, c’est que contrairement à Rihanna, on ne risque pas de la perdre de vue d’ici 2 jours. Christina Aguilera est la pouf ultime. Elle occupe tous les secteurs du marché de la pouf, sans pitié, n’hésitant pas à diversifier ses activités. Pouf ingénue («Genie in a bottle»), pouf trash («Dirty»), pouf du ghetto («Can’t hold us down»), pouf psychédélique («Fighter»), pouf touchée par la grâce de la sainte Céline Dion («The Voice Within») et maintenant pouf old school, Christina Aguilera n’est pas là pour faire une partie de scrableubleu. Moi je serais une pouf, j’aurais hyper peur de me faire manger toute crue par Christina. Heureusement pour moi, ce n’est pas le cas et je peux donc dévoiler ses secrets sans subir ses châtiments (hmmm...).

A MdM, nous n’avons pas été dupes. Dans «Ain’t no other man», "son" idée d’utiliser un sample jazzy et de se fondre dans une ambiance fifties a été fortement inspirée par le clip «Naughty» de Beyonce Knowles. Admirable, Christina s’assure en tout point de ne rien inventer en piquant des idées qui n’en inventent pas davantage. C’est finalement un peu la Bill Gates de la poufiasserie : elle reprend les idées, en les améliorant mais pas trop, mais surtout, elle met le paquet. Que lui reste-t-elle à prouver ?


Concurrente number three : Nelly Furtado

Je sens déjà les protestations se lever dans la foule. Je vous vois déjà clamer que Nelly n’est pas une pouf, que Nelly s’inscrit plutôt dans la gamme « je suis une chanteuse nunuche, je suis gentille, je passe l’aspirateur » (ces marketeux, ils abusent). Nous nous rappellerons avec émotion de Vanessa Carlton, grande figure de proue momentanée de cette gamme. Mais Nelly Furtado en a décidé autrement désormais : Nelly Furtado est la révélation pouf de notre sélection.

Dans «Maneater», Nelly est... pouf. Rythmes tribaux pour signaler explicitement au péquin qu’elle a changé de bord, paroles qui le font tout autant («Move your body like a nympho», sans déconner) elle utilise dans son clip la chorégraphie standard de la pouf. On retrouvera d’ailleurs dans ce clip les masses de gens sous acide qui sont la caractéristique significative d’une pouf qui veut frapper un grand coup (comme le désormais grand classique «I’m a slave for u» de Mme Spears).

Bien sûr, consciente qu’il ne faut pas importuner les divas de la piouffasserie sur leur terrain (Christina va te manger ma grande !), Nelly Furtado masquera son côté pouf derrière une ironie affichée. Cette posture est de plus en plus prisée dans la communauté pouf mais Nelly ne le fait assurément pas avec la compétence d’une Pink qui arrive, malgré son côté pouf, à maintenir un statut ambigu.

Pour celles et ceux qui ne seraient toujours pas convaincus de l’arrivée en force de Nelly parmi les poufs ("mais où est passée ma chanteuse adorée qui gambadait innocemment dans les bois de «I’m like a bird» ???"), le clip de «Promiscuous» ne laisse plus planer aucun doute : le label «Pouf» est ici adjugé sans hésitation par la présence de rappeurs venant trifouiller un peu tout ce bordel. Alors Nelly, bienvenue chez les poufs. Mais attention à Christina, elle mord.


Concurrente number four : Shakira

Voici une autre pouf qui a fait ses preuves. Malgré l’occupation de terrain par Christina et Britney (qui, occupée à assassiner son gosse, semble avoir du mal à tenir dans la lutte contre sa sœur ennemie) lors de son arrivée sur le marché, Shakira a su faire sa place au soleil. Elle se maintient depuis grâce à son super pouvoir : la gesticulation suggestive. Shakira est la pouf latine de notre sélection.

Affichant son talent avec ardeur sur « La Tortura » (par la beauté de son chant et l’intelligence subtile de ses paroles), Shakira a définitivement assise sa position cet été avec « Hips don’t lie ». Son sens du rythme en fait une adversaire de poids. Nous noterons que comme toute pouf qui se respecte, Shakira use et abuse du featuring, démarche égocentrique oblige. On ne peut pas être le centre de quelque chose si on est toute seule, hé ouais. En l’occurrence, son partenaire est le pro du featuring à gogo, j’ai nommé Wyclef Jean.

Puisque nous parlons d’égo, Shakira va ici très loin puisqu’elle va jusqu’à faire du morceau un hymne à sa gloire. Une mise en abîme inédite qui pourrait faire date dans l’histoire de la pouffiasserie. Malgré cette démonstration de force, Shakira semble s’être cloisonnée à son domaine de prédilection et risque de lasser son public, curieux et friand de nouveautés qu’il est. Non je déconne.

La tendance du marché de la pouf est donc très positive cette année. Elle est d’autant plus prometteuse qu’elle repose sur trois fondations solides : une démarche hautement narcissique dans laquelle se reconnaît le public féminin, une démarche profondément aguicheuse qui attire étrangement le public masculin et enfin des rythmes basiques et idiots pour réunir les deux. Oui, moi aussi, j’ai bien envie de le dire (vous ne l’avez peut être pas dit mais vous l’avez pensez très fort).


Bien sûr, de nombreuses questions nous agitent encore. Britney Spears cessera-t-elle enfin de commettre des infanticides pour revenir sur le devant de la scène pouf ? Et les Pussycat Dolls, constituent-elles vraiment une alternative pouf valable ? Mais surtout, Gwen Stephani, est-elle en passe de devenir complètement pouf ?

Vous le saurez en suivant le prochain épisode deeeee... l’innnnnstannnnt pouuuuf.
Kylord @ 01/09/06
 
 
Mike
page web

01/09/06
Je suis surpris qu'on ait pas de sélection française.


 
Funky Banana

01/09/06
Moi je me demande si commencer un commenthon sur les pouf (un poufenthon) serai une très bonne idée... ^^ (comment ça c'est ce que je viens de faire? mais pas du tout...)


 
IamI

01/09/06
Cet étalage de vulgarité me laisse sans voix. Je ne vous salue pas monsieur Kylord.


 
kylord

01/09/06
Vous confondez un peu tout monsieur IamI, vous êtes fous ! Cette étude est très sérieuse et a été commandée par le ministère de la Culture (parfaitement), en partenariat avec France Inter.

Il est vrai que la question d'une sélection française se pose. Il reste à voir si elle sera à la hauteur des millions supplémentaires que nous pourrions consacrer à l'opération. Nous avons en effet un bête a priori comme quoi le compte rendu ferait 2 lignes, l'industrie pouf française ne disposant pas des mêmes ressources.

Mais l'actualité nous dépasse, déjà tous les médias veulent surfer sur le succès de nos conclusions. Alors que j'allumais nonchalemment mon poste de télévision pour chercher du trouble, voilà ty pas qu'Europe 2 TV - avis aux heureux possesseurs - m'annonce un week end spécial pouf. Avant d'enchainer sur le clip de Nelly Furtado. Je n'invente rien (bon ok, juste un petit écart de vocabulaire).


 
Mike
page web

02/09/06
Le poufenthon, ça c'est du jeu de mot de premier choix. Bravo clap clap clap !

Europe 2TV ne sont que des voleurs et des fils de putes. Le concept est bien évidemment plagié des emissions MTViennes.

Récemment encore, un florilège des "100 meilleurs clips de poufs" succedait aux "100 meilleurs clips wesh wesh" qui eux même poursuivaient la thématique instaurée par les "100 meilleurs clips de voitures thunées". MTV c'est vraiment des précurseurs et une chaîne hyper classe. Moi je préfèrais avoir leur classe plutôt que la mienne. Moi je suis un peu djeust.

Au fait, d'un point de vue purement génétique, c'est quoi l'équivalent de la pouf chez les mâles ?


 
kylord

03/09/06
Je n'ai personnellement pas trop saisi le jeu de mot même si je le sens, là, tout près. Enfin, je commence à m'y faire. A moins que ça soit genre un truc comme poufauthon (mouaif).

"Les 100 meilleurs clips de voitures thunées", c'est vrai, y'a eu ça sur mtv.

Moi quand j'ai vu ça, les seuls mots qui me sont venus à l'esprit étaient "non mais si c'est ça, moi j'arrète". Depuis j'ai un projet pour une nouvelle chaine franco-allemande. Je pense que les français seraient prêts à collaborer.

Cela dit, dure votre question Mike. Comment vous y allez ! Bien sûr, on serait tenter de dire que les ploucs qui se vendent aux côtés des poufs seraient leur équivalent. Les Usher et compagnie. Mais ça serait trop simple. Il faut chercher plus loin.


 
Mike
page web

03/09/06
Non non c'est ça, le mot thon dans poufenthon, je trouvais ça bien trouvé. Evidemment j'ai un humour de merde, ceci expliquant cela.


 
Funky banana

03/09/06
Moi aussi j'ai un humour de merde, c'est pour ca que j'ai fait ce pseudo jeu de mot... Mais nous n'avons pas tant un humour de merde que ca, sinon cela voudrais dire que la classe americaine et consorts que nous sinon a tire l'arigo (pardon maitre capello) ne sont que de vulgaires bouses cosmiques, et à cela je dit non, non non et non! C'est vrai ca quoi !
Sinon cet été je vais en vacances à cet endroit -->
(pardon pour la fin pourie, j'ai dû emprunter à un message a caractère informatif, j'avais plus d'inspiration)


 
kylord

04/09/06
oh mais je vous rassure tout de suite, c'est la première chose à laquelle j'ai pensé alors je serais mal placé pour dire "'oyez, votre humour là, oh-oh-oh, laissez moi rire, mais d'un rire sophistiqué je vous prie, je suis bien au delà de ce vulgaire humour de prolétaire hu-hu-hu". C'est que depuis la blague éminemment gastronomique, je sais pas pourquoi, j'ai pas confiance.


 
funky banana

06/09/06
Vous n'êtes vraiment pas très sympa, je préfère partir plutot que d'entendre ça plutot que d'être sourd...
(mais pas trop longtemps quand même)


 
funky banana

21/09/06
Apparement le spam a peur des poufs... A méditer tout cela


 
thomas

04/11/06
ta entirement raison je suis a 200pourcent avec toi


 
CIMINO

09/11/06
J'aimerais vous envoyer mon dvd pour que vous le passiez sur votre chaine de tv


 
kylord

11/11/06
c'est avec plaisir que nous recevrions votre production cher CIMINO. Mais vous maintenez un suspense intenable. Quel peut bien être l'objet de ce dvd ?
Par contre, je vais vous décevoir, mais MdM n'a pas encore monté son projet de chaine de télé franco-allemande et n'est donc pas en mesure d'y diffuser quoi que ce soit, du moins dans l'immédiat.


 
maéva

27/11/06
c'est n'importe quoi ce site! et toi qui tiens ce site arréte de critiquer tout le monde! ok y a des pouf dans la vie ok! la chuii daccord avc toi!
mé critike pa tt le monde komme ça! et si tu aimes pas quelqu'un en parle pas, parce ke c vrément chiant!


 
funky banana

27/11/06
Si t'aime pas un site post-y pas... (petit néologisme tiens, l'Academie francaise me taperai sur les doigts...)


 
kylord

28/11/06
funky banana, ne réprimez donc pas cette jeunesse en colère avec votre bon sens archaique ! Moi je suis complètement d'accord avec maéva, critiquer c'est vraiment trop chiant ! non mais c'est vrai y'a des poufs ok ! Ok ! ok c'est des connes, ok ! ok elles nous lourdent, ok ! mais franchement les critiquer c'est nul.


 
Mike
page web

29/11/06
Maéva, c'est n'importe quoi ton commentaire! et toi qui a écrit ce commentaire arréte de critiquer tout le monde! ok y a des articles qui critiquent dans ce site ok! la chuii daccord avc toi!
mé critike pa les auteurs komme ça! et si tu aimes pas quelqu'un en parle pas, parce ke c vrément chiant!


  page web

19/12/08
Kylord, je n'arrive pas à trouver les mots justes pour te rêveler cette horrible vérité qui ne cesse de me torturer le jour comme la nuit. Il se trouve donc, je sais c'est horrible, que quelqu'un a glissé une faute dans ton article. Il faudrait retrouver le coupable, car je sais que, des lors, tu ne pourras plus voir la vie du même oeil. Je te laisse la trouver.


  page web

27/12/08
tu es bien clémente à mon égard bordel (de merde (désolé c'est trop tentant)).

Car après une décortication méticuleuse des phrases, je note non pas une mais trois fautes :
- cette chère Rihanna étant une pouf (et quelle pouf ! dire qu'à l'époque j'émettais des réserves, quel innocent !), elle s'est "dandinéE" et non pas "dandiné"

- toujours pour Rihanna, sa démarche n'assure pas un "démarquage" suffisant, et non pas un "démarcage" (mais là je suis pas très sur, j'ai l'impression que les deux se disent)

- quant à l'idée de Christina, elle est fortement "inspiréE" et non pas "inspiré"


Voilà voilà, y'avait ta faute parmi ces trois là ? Bon, je sais pas si je vais voir la vie d'un autre oeil (mais j'espère toujours élargir mes horizons) mais en tout cas je corrige ces fautes tout di suite.

 
Nom
Email
Homepage
Commentaire
Recopier les chiffres pour valider :  

Etre alerté par mail en cas de nouveau commentaire :

Flux RSS
Des gens connus

Celle qui joue du violon

(sisi on le voit à un moment)

0

Une fois encore j'arrive après la bataille avec une belle découverte : Lindsey Stirling. Cette violoniste surdouée a repris des musiques de jeu vidéo et autres icônes de la culture geek (Star Wars, Lotr...), avec parfois un type qui fait des beuleubeuleu avec la bouche. Mais c'est surtout avec ses 2 albums qu'elle a cristallisé un art du violon qui transcende le moindre beat idiot de dubstep et permet au passage d’assommer moults zombies et autres cowboys. Sa maîtrise est parfaite, sans ombrage. Elle domine les éléments. Mais j'ai peur qu'elle se brise. Hors Shatter Me avec l'énervée Lizzy Hale, les collaborations sont souvent foireuses et pourtant de plus en plus fréquentes. Une telle virtuosité au service d'une production massive de soupe musicale est totalement angoissante. Normal que Lindsey en vienne à se poser des questions métaphysiques, mais quelle tristesse de la voir jouer un morceau 1000 fois entendus dans le métro et s'en remettre alors à Jésus parce qu’on l’écoute pas (alors qu'il suffisait de jouer autre chose et laisser ce Jésus là où il est)


Celui qui aime bien la pipe

Usul parle à ses chers contemporains

0

Usul est devenu mon mentor. Il a d'abord modestement élaboré des chroniques sur le jeu vidéo, avec une distance qui le distingue de la presse spécialisée partisane et une acuité qui le sépare du "journalisme" généraliste (qui massacre le jeu vidéo habituellement, à l'exception d'arrêt sur images). Il nous a remémoré de grands moments télévisuels (El Didou, Anne-Lise, spéciale dédicace). Il a introduit cette juste dose de réflexion philosophique dans les débats, en évoquant des thèmes aussi variés que la violence, l'humour ou le rêve. Il s'est moqué allégrement de la gente féminine et, là où c'est fort, avec sa contribution. Il a même charmé le sexe opposé sans vergogne. Désormais, il développe des analyses politiques à travers de savantes vidéos (tu ne t'intéresses pas à la politique ? tu devrais). Je n'ai jamais fait de commentaire de people aussi long. Usul je t'aime. Et puis je suis sûr que Drolyk s'entendrait bien avec Unul.


Celui qui va vous révéler un secret gratuitement car l'industrie du tabac le déteste

Alby's Hobbies

0

Alby a eu un parcours difficile. Se perdant d'abord dans des créations hasardeuses mettant en scène des licornes (ça n'a jamais rien donné de bon, enfin il me semble), il a fini par se trouver en réalisant de vrais chefs d'oeuvres tel son hommage au bilboquet (quelqu'un a le tel number de la brune de la vidéo?). Les plus grands talk show font désormais la promo de son film de ninjas (oui c'est l'émission d'une patate qui parle) et il réalise des montages bistrip avec les plus grandes célébrités. Forcément à ce stade, il ne lui restait plus qu'à produire une sex tape. Trop cool.


Celle qui rêvait d'un autre monde

0

Sponsor malgré elle de Monde de Merde™, Jennifer Ayache retrouve Superbus pour chanter un autre monde de Téléphone, hommage à peine dissimulé au susdit Monde de Merde™. Mais ça ne reste que du rock quoi. La reprise de Nirvana avec des paillettes était plus audacieuse.


Ceux qui faisaient du tourisme en Grèce

(et prédisaient les dégats de l'austérité avant l'heure)

0

Cette série abrégée des Chevaliers du Zodiaque est datée mais un tel cas d'école de détournement sous cocaine ne peut rester sous silence. Les mangas me sortent souvent par les yeux (qu'ils ont énormes) et l'astrologie me fait une sorte de fussoir mais ce dessin animé à l'imagerie ambiguë a carrément de la gueule vu sous cet angle. Moins frime que le remake d'Orelsan.


* tous les people *